CHAN 2020 (Mali-Maroc) :  forces et faiblesses des deux finalistes Mascot during the 2021 Chan football 3rd and 4th Place match between Guinea and Cameroon at Stade de la Reunification, Cameroon on 06 February 2021 ©Sports Inc By Icon Sport - (Cameroun)

CHAN 2020 (Mali-Maroc) : forces et faiblesses des deux finalistes

Publié le : / Par

Le Championnat d’Afrique des Nations 2020 tend progressivement vers sa fin. Le Mali et le Maroc ont réussi à valider leurs tickets pour la finale de la 6è édition de la compétition. Toutefois, les deux meilleures équipes du tournoi ont affiché des forces et des faiblesses qu’il convient d’énumérer avant la finale prévue pour ce dimanche 07 Février à 20 H au Stade Ahmadou Ahidjo.

Les Aigles du Mali forcent le respect

AIGLES CHAN 2021 CHAN 2020 (Mali-Maroc) : forces et faiblesses des deux finalistes

Pour le CHAN 2021, le Mali a été logé dans le groupe A avec le Cameroun, le Zimbabwe et le Burkina Faso. Étant favoris du groupe pour son expérience de la compétition (4è participation), les Aigles ont fait respecter leur rang. Ainsi, pour son premier match qui le mettait aux prises face aux Étalons du Burkina Faso, les maliens ont remporté le derby de l’Afrique de l’Ouest 1-0. Il croise le chemin du pays hôte (Cameroun) et les deux équipes se séparent dos à dos, 1-1 pour le deuxième match. Dos au mur, il faut donc une victoire pour s’assurer la première place du groupe. Pour la troisième rencontre, les Aigles ont pris le meilleur sur les Guerriers du Zimbabwe 1-0. Le Mali termine leader du groupe A avec 7 points et se qualifie pour la 3 fois pour les quarts de finale du CHAN.

Le Mali doit affronter le Congo, deuxième du groupe B. Dans un duel sans précédent dans la compétition, les Diables Rouges et les Aigles n’ont pas pu se départager. Les deux formations se séparent après les tirs au but qui ont été remportés par le Mali 5-4. Les Aigles répètent la même performance contre la Guinée en demi-finale et arrivent à se qualifier après les tirs au but 5-4. Le Mali qui affronte le Maroc ce dimanche, dispose des atouts mais aussi des faiblesses.

Le grand atout que détient le Mali est le sens du collectif. Les Aigles du Mali produisent un football assez compact avec une grande concentration à chaque fois. Ils sont très combatifs et n’abandonnent jamais. Dans cet effectif, on peut souligner la qualité des joueurs comme Moussa Kyabou ; le sociétaire de l’USC Kita. Sadio Kanouté, Demba Dialo et le capitaine Djigui Diarra réalisent des performances remarquables pour cette 6è édition du CHAN. On ne peut oublier l’excellent travail des deux latéraux, Issiaka Samaké et Siaka Bakayogo depuis le début de la compétition.

Toutefois, le Mali dispose également d’une faiblesse notoire. Il s’agit de l’inefficacité de l’armada offensive devant les buts adverses. Sur 5 matchs disputés, les Aigles n’ont marqué que 3 buts. Il va falloir que Moussa Koné et les autres attaquants marquent des buts pour faciliter la tâche à la défense qui n’a encaissé qu’un seul but durant la compétition.

Les Lions de l’Atlas ont tout dévoré

LIONS CHAN 2021 CHAN 2020 (Mali-Maroc) : forces et faiblesses des deux finalistes

Comme un moteur diesel, le Maroc est monté en puissance tout au long de ce tournoi. Avec les deux matchs de poule presque décevant, 1-0 contre le Togo et 0-0 contre le Rwanda, l’équipe marocaine s’est bonifiée avec le temps. Enchaînant un score sans appel 5-2 face à l’Ouganda au troisième match, les Lions de l’Atlas ont fait 3-0 en quart contre la Zambie et enfin 4-0 en demi-finale face au pays hôte le Cameroun. Si des joueurs comme Ayoub El Kaabi (meilleur buteur de l’édition passée avec 9 buts et meilleur joueur du tournoi en 2018) et Hadraf ont été présentés comme des moteurs de cette équipe marocaine à cause de leur expérience, c’est plutôt Sofiane Rahimi qui porte actuellement le royaume chérifien. Dans tous les bons coups de son équipe, le joueur du Raja de Casablanca est la grosse révélation de ce tournoi. Il est actuellement le meilleur buteur du CHAN avec 5 buts. Mais il n’y a pas que lui. Bemammer, Jabrane, Hafidi, cette triplette du milieu de terrain réalise un travail formidable. Quoique passeurs tous les trois, M.Bemammer (2buts) et Y. Jabrane (1 but) ont marqué 3 des 13 buts du Maroc. Si les hommes de Houcine Ammouta sont offensivement très bons la défense par contre n’est pas très rassurante.

Si le Maroc est la meilleure attaque de cette compétition avec 13 buts, elle n’est tout de même pas la meilleure défense. Pour cause, elle a encaissé 3 buts. Point noir de cette petite fébrilité défensive est la non communication du gardien A. Zniti et sa charnière centrale défensive S. Bouftini, et A. Boutouil. Au moindre danger, le gardien n’hésite pas à réprimander sa défense. Si cela est corrigé, il semble impossible de voir cette équipe du Maroc être inquiétée dans cette finale.