CHAN 2020 : Le Mali remporte le derby et file en finale

CHAN 2020 : Le Mali remporte le derby et file en finale

Publié le : / Par

Le Mali a tiré son épingle du jeu. Face à une équipe très agressive de la Guinée, la sélection malienne des joueurs locaux a été contrainte de jouer une nouvelle fois les prolongations, pour cette affiche de demi-finale. Les Aigles ont validé leur ticket après les tirs au but (5-4), comme ce fut le cas en quart de finale.

Une rafale de coup pour le Mali d’entrée de jeu

Le choc des outsiders a démarré avec une énorme agressivité de la part des Guinéens. Sur une action de jeu à la première minute, le Mali perd son défenseur central Mamadou Doumbia. Ce dernier a reçu un coup de la part de Gnagna Barry. Le Syli National n’abandonne pas et se montre plutôt très coriace physiquement. Quelques minutes plus tard, le Mali perd un nouveau joueur en milieu de terrain. Il s’agit de Ibourahima Sidibé qui a reçu un coup et est obligé de céder sa place à un coéquipier.

Gnagna Barry a pensé avoir mis son équipe à l’abri à la 30e minute suite à un ballon envoyé en profondeur. Mais l’actuel meilleur buteur de la compétition a vu son but refusé pour position de hors-jeu. Il se distingue une nouvelle fois à la 43e minute ; après avoir éliminé 3 joueurs Maliens, le joueur de Horoya frappe dans les gants de Djigui Diarra. Les deux équipes rejoignent le vestiaire sur le score de zéro but partout, après une domination bout en bout du Syli National.

La revanche des Aigles

Le Mali revient avec de plus nobles intentions. Mais à la première offensive malienne, Moussa Koné manque le dernier geste parfait après une bataille remportée par Moussa Kyabou en milieu de terrain à la 50e minute. Les Aigles multiplient les efforts pour inquiéter les Guinéens. Mais ils n’arrivent pas à tromper Moussa Camara, le gardien de l’équipe locale de la Guinée. Demba Diallo a retrouvé Mamadou Coulibaly à la pointe de pénalty à la 90e minute, mais l’attaquant perd le ballon. Les deux équipes sont donc contraintes aux prolongations.

Les deux équipes à bout de souffle

A ce niveau, les deux équipes essayent de se contenir pour ne pas craquer physiquement. Sur un corner à la 97e minute, Ousmane Diabaté envoie le ballon dans la surface, mais personne pour reprendre. Au fil des minutes, les joueurs maliens, presque à bout physiquement, ont juste essayé de contenir leur vis-à-vis. Les prolongations étant terminées, les deux équipes vont se séparer à l’épreuve des tirs au but.

Epoustouflante victoire du Mali au tir au but

Le Mali réalise le gros coup en battant la Guinée (5-4) aux tirs au but, grâce à un arrêt décisif de Djigui Diarra face à Molaye Sylla. Les Aigles rejoignent la finale pour la deuxième fois dans cette compétition, après celle jouée en 2016.