HHndBhkY5pEnVfuU8Ral CHAMPIONNAT D'AFRIQUE  DE BADMINTON : DEUX TITRES POUR L’ALGÉRIE ET LE NIGERIA

CHAMPIONNAT D’AFRIQUE DE BADMINTON : DEUX TITRES POUR L’ALGÉRIE ET LE NIGERIA

Publié le : / Par

Dans l’épreuve du double-messieurs, la paire algérienne Meddal Sabri – Maameri Koceila s’est imposée en finale face au duo nigérian Enjoh Abiah – Isaac Minaphee (21-18, 21-17). Le second titre africain de l’Algérie, a été acquis dans l’épreuve du double-mixte par Maameri Koceila-Lynda Mazri aux dépens de la paire nigériane Enjoh Abiah – Peace Orji 2-1 (15-21, 21-16, 21-18).

Dans les autres épreuves, les badistes algériens ont été éliminés dès les premiers tours, alors que Adel Hameg et Halla Bouksani ont déclaré forfait pour blessures, ce qui a entrainé par conséquent le retrait de l’Algérie dans l’épreuve du double-messieurs et du double-dames.

En individuel messieurs, la finale a été entièrement nigériane entre Anuoluwapo Juwon Opeyori et Godwin Olofua. Opeyori a remporté le titre continental en battant son compatriote (21-17, 16-21 et 21-17).
L’Algérien Meddal Sabri a été éliminé en quarts de finale, alors que son compatriote Mohamed Belarbi n’a pu passer le cap du deuxième tour. De son côté, Maameri Koceila  a été sorti au 3è tour.

Chez les dames, Malak Ouchefoun a atteint le 3è tour, tout comme Halla Bouksani qui a ensuite déclaré forfait pour blessure. En revanche, Lynda Mazri a été éliminée dès le premier tour.

Dans l’épreuve par équipes, l’Algérie a été éliminée en quarts de finale par Maurice (3-1). Le titre est revenu à l’équipe du Nigeria aux dépens de Maurice 3-2.

Cent-trente joueurs, dont 59 filles, représentant 18 pays, ont participé à ces joutes. Il s’agit du Nigeria (pays organisateur), de l’Algérie, de l’Egypte, du Bénin, du Botswana, du Congo, de la RD Congo, de l’Erythrée, du Ghana, de la Côte d’Ivoire, du Kenya, de Maurice, des Seychelles, de l’Afrique du Sud, du Togo, de l’Ouganda, de la Zambie et du Zimbabwe.

Lors de la précédente édition organisée à Alger, la sélection nationale avait remporté trois médailles d’or, soit la meilleure moisson de l’histoire de ses participations.