CC CAF-Tour de cadrage : JS Saoura – Heart of Oak

Les Bécharois malgré eux, se retrouvent dos au mur. Ils jouent leur destin cet après-midi à 17h45 en leur stade fétiche du 20 août 1955 de Béchar. Ils auront à cœur de renverser la vapeur face aux Ghanéens de Hearts of Oak (cœur du chêne). Battus lors du match aller dimanche dernier à Accra sur […]

Avatar de Rachid Hammoutène (Tizi-Ouzou) Par 05/12/2021 - 08:42
JS Saoura

Les Bécharois malgré eux, se retrouvent dos au mur. Ils jouent leur destin cet après-midi à 17h45 en leur stade fétiche du 20 août 1955 de Béchar.

Ils auront à cœur de renverser la vapeur face aux Ghanéens de Hearts of Oak (cœur du chêne). Battus lors du match aller dimanche dernier à Accra sur le score de 2-0 les Bécharis sont dans l’obligation de  réaliser une remontada face à une équipe ghanéenne qui, déterminée qu’elle ne l’est, cherchera à préserver son précieux avantage.

Et cela le coach Tunisien de la JSS en est conscient : « Nous sommes dans l’obligation de remonter les deux buts pour dans un premier temps égaliser puis tenter de nous surpasser pour arracher la qualification » dira Kais Yakoubi qui soutient que son équipe « a les moyens de le faire à domicile, pour peu que nous soyons appliqués et concentrés et surtout vigilants derrière pour éviter toute mauvaise surprise ».

Tout dépendra pour lui du mental de son équipe et la pression qu’elle mettra « pour presser haut l’adversaire et l’acculer dans ses derniers retranchements avant de lui porter l’estocade » a encore   indiqué le coach tunisien.

Un coach qui sera privé de deux pièces maîtresses de son effectif à savoir le gardien de but Zakaria Saïdi, suspendu suite à son expulsion dans le dernier quart d’heure du match aller, et le milieu de terrain Mohamed Daoud, blessé à la cheville.

Enfin le Tunisien à l’instar du tout Béchar regrette l’absence des fans « qui en pareille situation constituent le 13ème homme très utile par leurs encouragements. Mais qu’à cela ne tienne, les Sudistes ne veulent pas rater cette nouvelle occasion d’aller en phase de poules comme ce fut le cas en 2019 en ligue des champions. Ils en ont conscience de l’enjeu. Leur destin est sous leurs crampons.

LIRE AUSSI:   Soudan du Sud : L'entraîneur Abdulrahman Chol Rajab est décédé
Avatar de Rachid Hammoutène (Tizi-Ouzou)
Carrière journalistique entamée en 1984 à l’hebdomadaire sportif El Hadef jusqu’à sa disparition en 1992. Actuellement au quotidien national « Horizons » depuis 1990 à ce jour. J’ai eu à collaborer au bihebdomadaire sportif « Olympic » et au quotidien El Watan de 1999 à 2014.
Nos recommandations: