CC CAF 2020-2021 : Retour sur le « parcours d’invincible » du Raja Casablanca

CC CAF 2020-2021 : Retour sur le « parcours d’invincible » du Raja Casablanca

Publié le : / Par

Le Raja Casablanca a soulevé le trophée du vainqueur de la Coupe de la confédération de la CAF. Pour y arriver, le club marocain s’est imposé devant son homologue algérien de la JS Kabylie (2-1), au stade Général Mathieu Kérékou de Cotonou, le samedi 10 juillet 2021. Un retour sur le parcours des Rajaouis laisse remarquer qu’ils n’ont concédé aucune défaite pendant la phase finale de la compétition.

La participation du Raja Casablanca à cette compétition a commencé par une désillusion précoce lors des préliminaires de la Ligue des champions de la CAF. Exempté du premier tour, le club des Aigles Verts s’est fait sortir à deuxième étape par Teungueth FC (0-0 ; 0-1) et est relégué au tour de cadrage de la Coupe de la confédération de la CAF. C’est à ce niveau que le rêve entretenu jusqu’au samedi 10 juillet a pris corps. Au tour de cadrage, les Rajaouis sont difficilement passés devant les tunisiens de l’US Monastir (1-0 ; 1-0 ; 5-6 tab).

Un parcours de haute volée ! 

Logé dans le groupe D, le Raja Casablanca n’a pas eu du mal à s’imposer, même si certains matchs ont été difficiles à conclure. Après une courte victoire à domicile face aux Tanzaniens de Namungo FC (1-0), les Rajaouis sont allés faire la passe de deux en Zambie, pour un succès devant NAPSA Stars (0-2). Par la suite, la mayonnaise a pris et les bons résultats se sont enchaînés. Avec la JS Kabylie, le Raja Casablanca a été l’un des clubs à ne pas avoir perdu aucun match lors de la phase de groupe. Si les Kabyles ont fait trois parties de neutralité, les Rajaouis ont aligné six victoires en autant de sorties, notamment face à Pyramids FC (2-0 ; 0-3), puis lors des manches retour en opposition à Namungo (0-3) et NAPSA Stars (2-0). Carton plein donc pour les Aigles Verts entraînés en ce temps par Jamal Sellami, avant l’arrivée de Laassad Chabbi pour les deux dernières rencontres du premier tour. Il faut préciser que l’équipe marocaine a réussi à marquer 13 buts, sans en encaisser aucun en six sorties.

Au niveau des phases à élimination directe, le Raja Casablanca a été invaincu sur toute la ligne. Mais il n’a pas enregistré que des victoires devant des adversaires compliqués tels que Orlando Pirates en quarts de finale (1-1 ; 4-0), puis Pyramids FC (0-0 ; 0-0). Ce dernier est vice-champion en titre et n’a pas été facile à écarter pour les Aigles Verts qui se sont finalement imposés aux tirs au but (5-4). La finale a été quelque peu plus facile, même si l’adversaire a été coriace jusqu’au bout. La JS Kabylie a très rapidement encaissé un doublé en 14 minutes, avant de réduire le score par la suite et sans jamais retrouver le chemin des filets avant le coup de sifflet final.

En 11 matchs disputés en phase finale, le Raja Casablanca ne s’est pas du tout incliné et quitte la compétition sans aucune tâche. Il finit avec les statuts de meilleure équipe, meilleure attaque et meilleure défense de la compétition.