Retour sur ces étoiles qui se sont trop vite éteintes

Carrière de footballeurs foudroyée : Retour sur ces étoiles qui se sont trop vite éteintes

Publié le : / Par

Ils étaient promis à une très belle carrière mais le sort en a décidé autrement. Pour raison de graves blessures, problème cardiaque ou décès, ces joueurs ont prématurément quitté les terrains de football. Focus sur les footballeurs à la carrière complètement anéantie.

Toute une panoplie de footballeurs à la carrière prometteuse les ont vu briser soit par grave blessure soit par crise cardiaque ou encore par maladie. Certains ont vu leurs destins foudroyés par un drame. Parmi les plus tristes et à couper le souffle ou qui font froid dans le dos, le décès de Marc Vivien Foé et le retour d’entre les morts de Kodjovi Obilale.

Parfois la vie est cruelle. Personne ne pouvait imaginer une fin tragique pour Marc Vivien Foé. Le longiligne milieu défensif camerounais de 28 ans a rendu l’âme en plein match de la sélection nationale camerounaise contre la Colombie. Nous étions le 26 juin 2003.

Demi-frère de Marcel Desailly (champion du monde 98), Seth Adonkor comptait plus de 100 matchs avec le FC Nantes. Mais la Jonelière sera privée de ce milieu de terrain défensif taillé dans le roc, dans un terrible accident de la route entre Nantes et Saint-Nazaire, le 18 novembre 1984.

Retour sur ces étoiles qui se sont trop vite éteintes

Une carrière presque identique mais à la seule différence que celle-ci, fort heureusement, a échappé à la mort. Kodjovi Obilale a vu son destin foudroyé par des terroristes dans l’enclave de Cabinda. La sélection nationale togolaise se rendait en Angola en bus pour disputer la CAN 2010 mais voilà, les Eperviers du Togo sont victimes d’une attaque armée des rebelles du Front de Libération de l’enclave de Cabinda (FLEC). Une attaque qui a coûté la vie à deux membres du cortège togolais et qui a mis le désormais ex international portier togolais entre la vie et la mort, après avoir reçu une balle dans le dos. Heureusement qu’il s’en est sorti indemne et a entamé sa reconversion en aidant de jeunes footballeurs.

En 2017, Gueida Fofana a été contraint de mettre un terme à sa carrière en raison d’une blessure lancinante à la cheville. On se souvient également de Juste Fontaine, un autre Français mais une légende puisque c’est le meilleur buteur de l’histoire de la Coupe du monde pour la France. Avec ses 13 buts en 1958, il se voit écourter sa carrière à seulement 28 ans. L’ancien avant-centre du Stade de Reims, victime d’une double fracture de la jambe gauche en 1960, sèche ses crampons pour devenir entraîneur dès l’année suivante.

Ruben De la Red tombe de son côté en syncope en plein match de Coupe d’Espagne en 2008  et se réveille quelques instants plus tard. Mais les diagnostics ont révélé, par la suite, un problème cardiaque qui va l’éloigner des terrains de football. Grand espoir du Real Madrid, Ruben De la Red a remporté l’Euro 2008 avec la Roja, avant d’annoncer la fin de sa carrière le 4 novembre 2010 à l’âge de 25 ans.

Marco Van Basten n’a pas pu se défaire d’une punaise. Une terrible blessure à la cheville met un terme à sa riche et belle carrière à 28 ans. Le bon et délicieux Marco Van Basten a gagné le Ballon d’Or trois fois de suite.

Faé Clochette était-il surnommé à Nice, en raison des passes qu’il délivrait comme de petites galettes. Le milieu de terrain international ivoirien, Emerse Faé (27 ans) se retire des terrains en 2012, en raison de problèmes permanents de phlébite. Aujourd’hui, il se  contente de coacher les jeunes.

L’ex international U20 camerounais Albert Ebosse, a vu également la mort le faucher dès suite des coups au sortir d’une rencontre perdue par le JSK en 2014.
Steve Savidan (France), Abou Diaby (France), sont également dans cette lignée de footballeurs ayant abandonné le football pour des raisons de blessures.