Khumalo

CAN U17 annulée : La déception de Khumalo, le manager des Amajimbos sud-africains

Publié le : / Par

L’annulation de la Coupe d’Afrique des Nations des moins de 17 ans qui devait débuter samedi au Maroc a fait de nombreux déçus sur le continent. L’entraîneur sud-africain Vela Khumalo en fait partie, de même que ces jeunes joueurs, les Amajimbos.

La CAN U17 a été annulée parce qu’un certain nombre d’équipes ont eu des problèmes pour se rendre au Maroc. Ceci en raison des restrictions gouvernementales provoquées par la pandémie COVID-19 au sein de cette Nation nord-africaine.

L’Afrique du Sud, championne de la COSAFA (Conseil des associations de football en Afrique australe), a été placée dans une poule difficile avec le Cameroun, le Sénégal et le Mali. Mais Vela Khumalo, manager des jeunes sud africains dit qu’ils étaient très impatients de relever le défi. « C’est une très grande déception. Une déception non seulement pour moi, mais plus particulièrement pour ces garçons, qui attendaient avec impatience le tournoi », a déclaré Khumalo à www.cosafa.com.

Une longue préparation qui n’a pas servi à grand-chose finalement. Il a profité de l’occasion de remercier la Fédération d’Afrique du Sud de football association (SAFA) pour la logistique déployée au profit des jeunes Amajimbos. « Je dois juste dire merci à la SAFA pour le soutien qu’ils nous ont apporté avant cette campagne. Ils avaient veillé à ce que notre préparation soit aussi bonne que possible dans des circonstances difficiles ».

Pour Khumalo, les jeunes doivent maintenant tourner la page et faire le pas jusqu’aux moins de 20 ans. « Il y a des garçons très talentueux dans ce groupe et ils doivent maintenant chercher à passer à l’étape suivante. C’est un moment difficile pour eux, très dur, mais ils doivent continuer à travailler dur et je pense que la plupart d’entre eux réussiront. La prochaine étape est de faire les moins de 20 ans avec l’entraîneur Helman Mkhalele et cela devrait être un défi passionnant pour eux », a-t-il déclaré.

La Zambie devait également participer au tournoi et s’était déjà rendue au Maroc pour commencer ses préparatifs. L’entraîneur George Chilufya a parlé la semaine dernière de sa détermination à bien disputer la compétition et à se battre pour le trophée, mais cette opportunité leur a été enlevée. Ils font désormais face à un voyage de retour difficile sans avoir tapé dans le ballon en terre marocaine.