CAN Féminine 2022 : Le Maroc au lendemain de la finale perdue

Le calme était revenu dimanche au Maroc après une nuit de larmes, au lendemain de la défaite des Lionnes de l’Atlas en finale de la Coupe d’Afrique des Nations Féminine de football 2022. La ferveur autour de cette finale a laissé place au silence pendant qu’on nettoyait la ville de Rabat. Une grosse déception pour certains supporters des Lionnes de l’Atlas et une satisfaction pour d’autres au regard du parcours de l’équipe. africafootunited.com, toujours présent au Maroc, fait un plein feu sur « le lendemain de la finale perdue par le Maroc face à l’Afrique du Sud ». Entre Rabat, Mohammedia et Casablanca, certains fans ont manifesté leur émotion ressentie.

Avatar photo Par 25/07/2022 - 16:14
CAN Féminine 2022 : Le Maroc au lendemain de la finale perdue

Des visages fermés, des larmes ou de la résignation. Les Lionnes de l’Atlas du Maroc, en finale de la CAN Féminine 2022, ont été battues par les Banyana Banyana d’Afrique du Sud (1-2) à l’issue d’un match survolté. Les réactions sont multiples après et au lendemain de cette finale perdue où de nombreux fans de football ont suivi de près la compétition.

Dimanche midi à Casablanca, Soufiane ne cache pas avoir pleuré à la fin du match. Une rencontre qu’il a suivi jusqu’à la fin, comme beaucoup d’autres supporters des Lionnes de l’Atlas au Maroc, en Afrique et dans le monde entier. « D’un côté, on est soulagés parce qu’on a réussi sur le plan organisationnel. Soyons fiers de ce qui a été fait. Ça a le mérite », relativise le jeune marchand.

 

À Mohammedia, les supporters étaient eux aussi devant leurs télés comme à Casablanca jusqu’au coup de sifflet final. « Mais c’est comme ça, c’est pas grave, elles ont bien joué », se résout une femme interrogée par africafootunited.com. « On avait la meilleure équipe et on a perdu », se désole un homme, venu chercher quoi manger dans un supermarché après le match, tandis qu’un groupe de jeunes parle d’un « match intéressant » des Lionnes de l’Atlas, malheureusement stoppées par les Banyana Banyana d’Afrique du Sud.

Au Complexe sportif Prince Moulay-Abdellah de Rabat, où la finale a eu lieu, c’est la même peine chez les supporters à fond derrière les Lionnes de l’Atlas du Maroc malgré la finale perdue. « C’est normal, c’est comme ça le foot », reconnaît l’un d’eux. Pour Tarik Hajji, le Maroc s’est très bien révélé lors de ce tournoi. « Bravo pour le travail collectif colossal. Il y a encore 2 ou 3 ans, personne ne connaissait notre équipe nationale et nous n’existions pas d’un point de vue continental. Il n’y avait pas de ligue en bonne et due forme. Personne n’aurait parié que tout cela était possible. Je suis un supporter comblé par la démonstration de cette équipe lors de cette compétition ».

Le réveil, aussi, était amer ce matin, comme en témoigne Larbi Lyam pour qui tout n’a pas été rose. « Beaucoup d’efforts à faire encore côté organisation pour l’accès au stade. Tellement on a perdu le contrôle, on n’a pas affiché le nombre de spectateurs pour cette finale ».

 

Sur les réseaux sociaux, les internautes ont apporté leur soutien aux joueuses à travers de nombreux messages partagés.

 

© Africafootunited, 2022 L’utilisation et/ou la duplication non autorisée des contenus, images ou logo de la marque sans autorisation expresse et écrite d’Africa Foot United est strictement interdite. Tout utilisateur qui agit en fraude des présentes avis de droit d’auteur s’expose à des poursuites civiles et pénales par l’éditeur du site.
Avatar photo
Reporter Sportif d'Images - Journaliste terrain, membre AIPS. Éditeur Média CAF, Africa Foot United. Directeur de toutes les rédactions à Sportdrome. DP à BeninFoot. Passionné de Sport et spécialiste des questions sur le Burkina, le Bénin et le Togo.
Nos recommandations: