CAN 2021: Une compétition aux scores décidément étriqués

La rencontre Guinée équatoriale – Côte d’Ivoire, a marqué la fin de la première journée de la phase de groupe de la CAN 2021: un constat se dégage, les scores sont tous étriqués.

Avatar de Alain Denis Ikoul (Douala) Par 12/01/2022 - 22:51
CAN 2021: Une compétition aux scores décidément étriqués Guinée équatoriale vs Côte d'Ivoire- crédit photo : icon sport

Deux matchs nuls et vierges (0-0), dix victoires, toutes étriquées, il est clair que la CAN, du moins pour cette première partie, est loin de produire un festival offensif. La seule rencontre ayant produit plus d’un but, c’est le match d’ouverture Cameroun – Burkina Faso (2-1) qui a produit trois buts, deux des trois ayant été inscrits sur penalty.

Inefficacité offensive ou efficacité défensive ?

La question mérite bien d’être posée, car le constat est plus que saisissant.  Seulement 12 buts inscrits en 12 matchs, une moyenne d’un but par match, c’est un ratio qui traduit clairement l’une ou l’autre hypothèse. Sur ce qui ressort du contenu des différentes rencontres, il est clair que ce n’est pas faute d’occasions, Car chaque les équipes s’en est créées (des occasions) plusieurs. On se souvient encore des restés de Mané et Gueye avec le Sénégal face au Zimbabwe, celui de Nouhou Tolo avec le Cameroun face au Burkina Faso, le caviar manqué de Wilfried Zaha avec la Côte d’Ivoire face à la Guinée équatoriale, pour ne citer que ceux-là.

Difficile donc de pencher pour la thèse de la puissance des blocs défensifs, car des occasions, il y en a eu à chaque match. 10 tirs cadrés au total lors de Guinée – Malawi, 5 lors de Mauritanie – Gambie, 4 lors de Tunisie – Mali, 10 lors de Cameroun – Burkina Faso, 7 lors de Nigeria – Égypte, 9 pour Algérie – Sierra Leone, voilà des chiffres qui montrent pertinemment le manque d’efficacité et de réussite des attaquants.

Avatar de Alain Denis Ikoul (Douala)
Alain Denis Ikoul est un journaliste et commentateur de matchs, de nationalité camerounaise. Passionné de Sport et de football en particulier, il en a fait sa spécialité, et fort de cette grande passion, exerce au sein de plusieurs rédactions depuis 2015, couvrant ainsi plusieurs compétitions internationales.
Nos recommandations: