Can 2021 : les internationaux Africains évoluant en Europe entre patriotisme et bras de fer

À l’occasion de sa visite au Cameroun depuis le lundi 20 décembre, Patrice Motsepe a confié qu’il sera au match d’ouverture de la CAN qui est censée démarrer le 9 janvier 2022 au stade d’Olembe. Cette sortie du président de la CAF confirme donc que les joueurs africains vont rallier Cameroun dans quelques jours et […]

Avatar de HV Fréjus Par 21/12/2021 - 21:19
Can 2021 : les internationaux Africains évoluant en Europe entre patriotisme et bras de fer Liverpool's Sadio Mane (left) and Manchester City's Riyad Mahrez battle for the ball during the Premier League match at Anfield, Liverpool. Picture date: Sunday February 7, 2021. By Icon Sport - Sadio MANE - Riyad MAHREZ - Anfield Road - Liverpool (Angleterre)

À l’occasion de sa visite au Cameroun depuis le lundi 20 décembre, Patrice Motsepe a confié qu’il sera au match d’ouverture de la CAN qui est censée démarrer le 9 janvier 2022 au stade d’Olembe. Cette sortie du président de la CAF confirme donc que les joueurs africains vont rallier Cameroun dans quelques jours et seront ainsi confrontés à un défi audacieux. Contrairement à l’année 2019 où la CAN s’est déroulée en été, la compétition intervient cette fois en hiver. Les internationaux africains doivent quitter leurs clubs en pleine saison.

Les stars africaines du football se retrouvent dans une situation embarrassante. Si certaines d’entre elles ont déjà pris leur position en choisissant de rester avec leurs clubs durant la période de la CAN, d’autres par contre ont accepté vaille que vaille de répondre à l’appel patriotique de leurs sélections. Mais les joueurs se confrontent cependant au refus ou à la réticence de leurs clubs de les laisser partir pour la compétition prévue entre le 9 janvier et le 6 février 2022.

Le défi n’est pas moindre pour les stars africaines

Sachant que leurs clubs, notamment européens, n’épousent pas l’idée de les relâcher en pleine saison et dans une période où la pandémie sévit, certains internationaux africains courent un danger en rejoignant leurs sélections. Primo, il s’agira de mettre en péril une place de titulaire ou de remplaçant convoitée par un coéquipier challenger. En d’autres termes, un joueur africain pourrait perdre son rôle en club à son retour de la CAN. Secundo, l’autre défi est de pouvoir revenir en bonne santé et sans blessure. Le troisième défi est de prendre le risque de voyager en pleine crise sanitaire de covid-19. Une série de défis auxquels font face les joueurs africains qui choisiront de quitter leurs clubs pour la CAN au Cameroun. Ils pourraient se mettre à dos les entraîneurs et les responsables. Mais loin de tenir tête à leurs dirigeants en club, cela pourrait aussi être perçu comme un acte patriotique fort, une démonstration de l’amour du maillot de la Nation.

LIRE AUSSI:   Mercato : Demba Ba conseille à Chelsea de vite signer Kalidou Koulibaly

 

Avatar de HV Fréjus
Je suis Fréjus Voldi Hounvio, journaliste reporter sportif béninois à Africa Foot United. Passionné de football, j'aime aussi le tennis.
Nos recommandations: