CAN 2021 : les excuses de Samuel Eto’o après l’agression des journalistes algériens à Douala

Le président de la Fédération camerounaise de football invite les autorités camerounaises à renforcer la  sécurité dans les villes camerounaises tout au long de cette CAN.

Avatar de Wiliam Tchango (depuis Yaoundé) Par 11/01/2022 - 17:05
CAN 2021 : les excuses de Samuel Eto’o après l’agression des journalistes algériens à Douala

Depuis l’agression dimanche à Douala de trois  journalistes algériens venus couvrir la Coupe d’Afrique des Nations au Cameroun, les voix s’élèvent pour condamner l’acte des malfaiteurs avec la plus grande énergie. Le tout nouveau président de la Fédération camerounaise de football, Samuel Eto’o n’est pas lui aussi resté insensible. Le patron du football camerounais a d’ailleurs présenté ses excuses à nos confrères tout en invitant les autorités à mettre un point d’honneur sur la sécurité des visiteurs arrivés au Cameroun pour cette grand-messe du football africain.

« Nos chers frères journalistes, je tiens à vous présenter nos sincères excuses parce que certains de nos frères ont été agressés à Douala, a déclaré l’ancien attaquant des Lions Indomptables. Je vous demande humblement de dire à ces frères que nous demandons pardon. Ce n’est pas l’hospitalité camerounaise. Je vous prie de leur demander pardon et de leur dire qu’ils sont chez eux. Nous allons saisir notre ministre et toutes nos autorités pour leur dire que nos frères sont dans notre pays et ils doivent se sentir en sécurité comme s’ils étaient à Alger (…) Que Dieu vous bénisse et que votre séjour se passe de la meilleure des manières chez vous au Cameroun. »

Avatar de Wiliam Tchango (depuis Yaoundé)
Wiliam Tchango est coordonnateur de la rédaction Afrique Centrale à Africafootunited.com. Journaliste camerounais spécialiste du sport et précisément du football, il parcourt depuis 2008, les stades camerounais et africains pour suivre sa passion. Son riche parcours l'a déjà mené dans plusieurs rédactions camerounaises et africaines et à couvrir plusieurs grands rendez-vous sportifs africains.
Nos recommandations: