CAN 2021 : le Maroc, vainqueur de l’inédite phase finale 1976

Pas besoin d’avoir une mémoire d’éléphant pour se souvenir des titres qu’a remportés le Maroc durant son histoire. Il n’y en a qu’un, et son souvenir commence sérieusement à s’estomper dans les limbes de l’Histoire. En effet, c’était en 1976, une édition inédite car son tour final s’est joué sous forme de championnat. Il y […]

Avatar de Abderrahmen Mahouachi Par 13/12/2021 - 22:34
CAN 2021 : le Maroc, vainqueur de l’inédite phase finale 1976

Pas besoin d’avoir une mémoire d’éléphant pour se souvenir des titres qu’a remportés le Maroc durant son histoire. Il n’y en a qu’un, et son souvenir commence sérieusement à s’estomper dans les limbes de l’Histoire. En effet, c’était en 1976, une édition inédite car son tour final s’est joué sous forme de championnat.

Il y a 45 ans, tous les Marocains étaient collés à leurs postes de radio pour suivre le plus grand succès des Lions de l’Atlas. Les Lions de l’Atlas avaient besoin d’un nul contre la Guinée pour terminer premier du mini-championnat et soulever le trophée.

Le Maroc, un novice qui crée la surprise

Les Lions de l’Atlas entraînés par Gheorghe Mărdărescu jouaient seulement leur deuxième édition de Coupe d’Afrique des nations. Et face à des équipes nettement plus expérimentées comme l’Ethiopie (8e participation), l’Egypte (7e), le Zaïre et le Soudan (6e), les Marocains ont écrit une première ligne dorée dans leur palmarès.

Le match nul contre la Guinée, arraché sur un but d’Ahmed Makrouh alias Baba à la 86e minute a été décisif puisque le système était à l’époque différent : après le premier tour, les 2 premiers des poules A et B devaient s’affronter à 4 dans une poule unique : celui qui en sortait premier était sacré champion d’Afrique. Le dernier match opposait ainsi la Guinée au Maroc et si la première devait gagner pour remporter la compétition le second n’avait besoin que de décrocher un nul.

« La Guinée avait besoin d’une victoire, alors que nous pouvions nous contenter d’un nul. Les Guinéens étaient alors considérés comme les Brésiliens de l’Afrique. Ils nous ont harcelés pendant chaque minute du match. Lorsqu’ils ont ouvert la marque, les choses se sont compliquées », a déclaré le milieu de terrain et capitaine de l’époque Ahmed Faras au micro de la FIFA. « Ça nous a réveillés. On a tout donné en deuxième mi-temps. On en a été récompensé à la 86ème minute lorsque j’ai transmis le ballon à Ahmed Makrouh, qui a inscrit le but de l’égalisation d’une frappe de 25 mètres. Quatre minutes plus tard, l’arbitre zambien sifflait la fin du match. Le titre était à nous. »

LIRE AUSSI:   Eliminatoires CAN 2023 : Liberia-Maroc délocalisé ?

Le parcours du Maroc était presque parfait dans cette édition avec un nul contre le Soudan (2-2) et des victoires face au Zaïre (1-0) et le Nigéria (3-1) lors du premier tour puis des succès contre l’Egypte (2-1) et le Nigéria (2-1) et un nul contre la Guinée (1-1) dans la poule finale.

Avatar de Abderrahmen Mahouachi
Journaliste et rédacteur sportif depuis 2013, je partage ma passion avec les fans du sport, spécialement les fans du football africain. Spécialiste du football africain, notamment maghrébin, je suis notamment un fan du football italien et un grand supporters de la Juventus.
Nos recommandations: