CAN 2021 : Keita Baldé première victime de la journée, le point des cartons reçus

Pas de carton rouge pour cette deuxième journée de la CAN 2021. En tout, quatre matchs ont été disputés et le gros choc a été celui joué entre le Ghana et le Maroc. Pour ce lundi 10 janvier 2022, 11 cartons jaunes ont été brandis et le premier a été reçu par Keita Baldé. 

Avatar de Josias Honvou Par 10/01/2022 - 22:47
CAN 2021 : Keita Baldé première victime de la journée, le point des cartons reçus

Lors du match entre le Sénégal et le Zimbabwe, l’attaquant sénégalais a reçu son premier carton jaune de la compétition suite à une faute commise sur un milieu de terrain zimbabwéen à la 31e minute. Le deuxième carton jaune de cette rencontre a été reçu par le défenseur zimbabwéen Teenage Hadebe (52e). Le troisième est celui qui a permis à Sadio Mané de transformer le penalty salvateur.

Il s’agit d’une faute de main dans la surface de réparation qui a conduit le milieu de terrain zimbabwéen Kelvin Wilbert Madzongwe à écoper d’un jaune à la  90e + 5. Pour le match opposant la Guinée au Malawi, 3 cartons jaunes ont été également distribués. Le premier attribué au défenseur Ibrahima Conté de la  Guinée (75e), le deuxième au milieu de terrain Chimwemwe Idana du Malawi (81e) et le troisième à l’attaquant Richard Mbulu du Malawi (83e). Le match s’est soldé sur 1-0 en faveur de la Guinée. Idem pour le match le choc de la journée entre le Ghana et le Maroc.

Au cours de cette rencontre, 3 cartons ont été également donnés. Le défenseur ghaneen Alexander Djiku reçoit en premier (17e). Ensuite le défenseur Marocain Adam Masina à la 22e minute pour le deuxième et le dernier a été reçu par Andre Ayew (64e). Le dernier match entre le Gabon et les Comores a enregistré deux cartons jaunes.

© Africafootunited, 2022 L’utilisation et/ou la duplication non autorisée des contenus, images ou logo de la marque sans autorisation expresse et écrite d’Africa Foot United est strictement interdite. Tout utilisateur qui agit en fraude des présentes avis de droit d’auteur s’expose à des poursuites civiles et pénales par l’éditeur du site.
Nos recommandations: