CAN 2021-Groupe E-Côte d’Ivoire – Algérie : Seule la victoire compte pour les Fennecs !

La sélection algérienne est accusée. Soit elle bat les Eléphants et poursuivra la défense de son titre, soit c’est le retour à Alger.

Avatar de Merzak Tigrine Par 20/01/2022 - 13:13
CAN 2021-Groupe E-Côte d’Ivoire – Algérie : Seule la victoire compte pour les Fennecs ! Algérie- crédit photo : icon sport

Avec un seul point au compteur en deux matches joués, les protégés de Djamel Belmadi sont dos au mur lors de cette dernière rencontre de poule. Ils n’ont qu’un seul choix, celui de vaincre la Côte d’Ivoire pour rester dans la compétition. Cela résume toute la complexité de la mission des coéquipiers de Sofiane Feghouli face à un onze ivoirien en bien meilleure situation. Avec quatre points dans leur escarcelle, les Eléphants évolueront avec moins de pression que les Fennecs, car ils sont déjà qualifiés.

En effet, à la lumière des résultats du groupe D, qui ont vu le Nigeria et l’Egypte battre le Soudan et la Guinée Bissau, le Soudan troisième de ce groupe avec un point et les Comores, troisième du Groupe C avec 3 points, ne peuvent prétendre à une qualification en tant que meilleurs troisièmes, devant la Côte d’Ivoire, qui possède quatre points.

Dans le pire des cas, les Eléphants termineront comme meilleurs troisièmes. Ceci étant, il va falloir que les Bounedjah, Belaili et autres Mahrez retrouvent leur efficacité perdue depuis deux matches. Comme par hasard, c’est la première fois depuis l’arrivée de Djamel belmadi à la tête de la sélection en 2018 que l’Algérie ne marque pas au cours de deux matches consécutifs. C’est le moment où jamais de retrouver le chemin des filets, sinon c’est tout simplement l »élimination.

Le sélectionneur algérien,  qui récupérera à l’occasion une pièce maîtresse en Ramiz Zerrouki au milieu du terrain, en est bien conscient et a promis d’apporter les correctifs nécessaires. Il appartient aux joueurs de s’appliquer davantage pour espérer passer ce cap. Jusque-là ce ne sont pas les occasions de buts, qui avaient manqué face à la Sierra Leone et à la Guinée Equatoriale, mais l’efficacité devant le but adverse. Il faut donc percer la défense ivoirienne, qui a montré des signes de fébrilité face à la Sierra Leone. Marquer est le seul moyen de poursuivre la défense du titre pour les Fennecs et bien sûr faire bonne garde derrière face au Gradel, Haller et autres Pépé.

Avatar de Merzak Tigrine
Juriste de formation (licence en droit) et études en interprétariat (français-allemand-arabe). Journaliste (27 ans) au quotidien algérien Liberté. Couverture de trois jeux olympiques (Atlanta 1996, Athènes 2004 et Pékin 2008), et championnat du monde d'athlétisme (Edmonton 2001), jeux africains Harare 1995.
Nos recommandations: