CAN 2019 (Souvenir): « La recette Dussuyer » qualifie les Écureuils en 8è de finale

CAN 2019 (Souvenir): « La recette Dussuyer » qualifie les Écureuils en 8è de finale

Publié le : / Par

Le 2 juillet 2019 restera à jamais dans les annales du football béninois. Les millions de supporters béninois ont suivi avec joie la qualification historique des Ecureuils en huitième de finale d’une Coupe d’Afrique des Nation pour la première fois. Cette ultime rencontre face au Cameroun n’était ni le plus beau, ni le plus séduisant des matchs du Bénin, mais que tout un peuple aura en mémoire à cause de son importance.

Obtenir un match nul face aux Lions Indomptables n’était pas gagné d’avance, pourtant cela a été fait. Un 0-0 crispant et interdit au cardiaque, puis les Ecureuils filent en 8è de finale d’une CAN pour la première fois en quatre participations. En début de compétition, les Écureuils avaient déjà créé la sensation en arrachant un match nul (2-2) face au Ghana, avant de livrer une prestation pâle contre la Guinée-Bissau sanctionnée par un décevant 0-0. 

Avec 2 points avant ce troisième match face au Cameroun, les Ecureuils du Bénin n’avaient besoin que d’un seul petit point pour se qualifier. Tous les signaux étaient au vert avant cette dernière rencontre de poule. Avec les différents résultats obtenus par les concurrents directs des Ecureuils pour l’une des places qualificatives au tour suivant la veille, la bande à Dussuyer avait son destin en main. Mais il y a un obstacle appelé « Cameroun ». Comment ne pas se laisser vaincre par les champions en titre, est l’équation que doit résoudre Michel Dussuyer pour donner le sourire à tout un peuple. C’était sans compter sur la recette Dussuyer.

La recette Dussuyer

Face à une formation des Lions Indomptables du Cameroun, le Bénin a plié sans jamais rompre tel un roseau. Malgré le vent mélangé à la tempête, les poulains de Michel Dussuyer ont tenu tête à Zambo Anguissa et compagnie. Pour une fois, le peuple béninois est resté unanime sur la recette ultra défensive de Michel Dussuyer. Ce n’était pas séduisant, mais c’était efficace, et c’était le plus important. Au coup de sifflet final, le Bénin s’en sort avec un heureux 0-0. C’est fait. Les Écureuils sont en huitième de finale de la CAN 2019. Les rues de Cotonou grouillaient de monde. La joie de cette première était comme une rivière qui a quitté son nid pour envahir la population.