rFfaoN3mYa1BPRjHn3Ec CAN 2019 - Les Éléphants ne veulent pas se rater face aux Bafana Bafana

CAN 2019 – Les Éléphants ne veulent pas se rater face aux Bafana Bafana

Publié le : / Par

Après un succès poussif du Maroc contre la Namibie (1-0), ivoiriens et sud-africains n’auront d’autres choix que de recoller au classement. La team ivoire conduite par le Serge « ant » Aurier compte lancer sa campagne 2019 en empochant les trois points de la partie. Auteure de trois matchs lors des éliminatoires, la Côte d’Ivoire a vaincu les Comores (3-1) à Chantilly puis s’est incliné face à l’Ouganda (1-0) avant de s’imposer lourdement contre la Zambie (4-1). Pour faire la différence, Ibrahim Kamara pourra miser sur ses hommes de confiance, Serey Dié-Franck Kessié et Jean Mickael Seri dans le secteur médian. En attaque, le technicien ivoirien devrait aligner son trident offensif (Gradel – Pépé et Kodjia) avant de jeter Cornet et Bony dans la bataille selon la physionomie de la partie. Le patron de l’encadrement technique ivoirien croit savoir bien plus sur la formation de l’Afrique du Sud « On connaît l’Afrique du Sud. Nous avons des informations. Nous les utiliserons du mieux possible. Ce qui est certain, c’est que les matches, on ne les prépare pas de la manière que ce soit telle ou telle équipe. Nous espérons qu’on saura répondre aux problèmes qu’ils vont nous causer », a-t-il avoué.

Dans le camp du drapeau arc-en-ciel, personne ne craint l’armada offensif ivoirien. A commencé par le sélectionneur Stuart Baxter « Nous jouons contre les meilleures équipes du continent que nous avons dans notre groupe. Nous n’avons pas besoin d’être intimidés, mais de jouer avec respect et en même temps, de donner aux adversaires le respect qu’ils méritent, mais ne les craignons jamais. Nous devons être meilleurs qu’ils ne le pensent, nous devons être plus rapides que ce qu’ils pensent, mieux organisés qu’ils ne le pensent, et si nous pouvons le faire, alors je pense qu’ils devront alors repenser leur plan de match », a-t-il prévenu. Le rideau défensif ivoirien, lui, devra se méfier de l’activité de Percy Tau et Lebo Mothiba. Les deux attaquants sud-africain se chargeront de créer de sérieux ennuis aux ivoiriens qui restent sur une élimination au premier à la précédente CAN.