R6vwBZJXzcfrQBG9z62t CAN 2019 :   L’Algérie assomme le Sénégal (1-0)

CAN 2019 : L’Algérie assomme le Sénégal (1-0)

Publié le : / Par

 

Choc tant attendu, le match Sénégal-Algérie a démarré sans round d’observation avec des sénégalais qui mettent le pied sur le ballon illustré par un premier rush de Sadio Mané qui, dès la 4e, accélère et crée la frayeur dans la défense algérienne. Mais son centre ne donne rien. Les Algériens répliquent à la 15e suite à une faute de Cheikhou Kouyaté. Coup franc bien positionné pour les Fennecs. Mahrez se présente mais laisse finalement l’initiative à Bounedjad. L’Algérien détourne le mur mais le gardien sénégalais Mendy avait bien lu. Le match monte en intensité et la bataille pour le contrôle du milieu fait rage. Les sénégalais obtiennent de bons coup franc mais vendangent leurs balles arrêtées. Tout le contraire de l’Algérie qui a failli ouvrir le score suite à une faute astucieusement jouée pour trouver Bounedjah mais l’attaquant Algérien a vu son ballon chipé par Koulibaly à la 27e. La panique revient dans le camp sénégalais à la fin de la première mi-temps par une perte de balle de Kouyaté au milieu mais Koulibaly sauve  de nouveau l’ouverture du score. 

Deux faits de match

Sentence retardée. Car au retour des vestiaires, l’Algérie démarre comme il a terminé la fin de la première période. Sur un parfait centre en retrait de Sofiance Faghouli, Youcef Belaili bat d’une frappe puissante le portier sénégalais. Assommés, les hommes d’Aliou Cissé tentent de reprendre leurs esprits mais leurs tentatives n’inquiètent pas Rais Mbolhi. Aliou Cissé fait du coaching en sortant Diao Baldé pour Sada Thioub mais ce dernier n’entrera jamais dans le match dépassé par les évènements. L’Algérie met le pied sur l’accélérateur et rate même le deuxième but avec une frappe de Mahrez qui passe légèrement à côté. On jouait la 70e. Sadio Mané réplique et aurait même pu bénéficier d’un pénalty à la 71e pris à deux par Adlane Guedioura et Amir Bensebaini mais l’arbitre est le seul à ne pas voir la faute. Toute comme celle commise auparavant par Djamel Benlamri sur Sadio Mané à la 68e qui aurait dû être sanctionné d’un carton jaune, synonyme d’expulsion car le défenseur algérien avait déjà écopé d’un premier carton. Le Sénégal revient à la charge avec Sabaly qui profite d’un corner mal repoussé par le gardien mais Mbaye Diagne n’avait pas suivi. La dernière tentative sera un corner sénégalais mais la tête de Sadio Mané n’inquiètera nullement le portier algérien. L’attaquant de Liverpool dont le retour était très attendu a été remuant devant mais souvent sevré de bons ballons. 

Les Fennecs décrochent ainsi une victoire qui fera beaucoup de bien dans l’avenir de la compétition.