pY6Rn2nqQdHqzVerYMJM CAN 2019 : la Gambie rêve d’un repêchage à huit jours du kick-off

CAN 2019 : la Gambie rêve d’un repêchage à huit jours du kick-off

Publié le : / Par
L’audience du Tribunal arbitral du sport (TAS) dans l’affaire qui oppose la Fédération gambienne de football (GFF) à la Confédération africaine de football (CAF) et contre la Fédération togolaise de football (FTF), relative à «inéligibilité» du joueur togolais James Olufade, a lieu ce vendredi à Lausanne. Le tribunal va examiner l’appel dela GFF, après que la CAF ait rejetée sa requête visant à disqualifier le Togo pour avoir aligné un joueur non éligible. Les autorités gambiennes n’ont eu de cesse de marteler que le défenseur de 24 ans est plutôt de nationalité nigériane et non togolaise.
Un sélectionneur optimiste
Le Belge Tom Saintfiet, qu’AFU a contacté au téléphone jeudi, alors qu’il se trouvait à l’aéroport de Marrakech en partance pour Bruxelles, croit dur comme fer à un verdict en faveur de la Gambie, laquelle serait alors repêchée pour la CAN 2019. «On est à 100% sûrs qu’on va gagner le procès au TAS, parce que le joueur togolais ne peut pas jouer pour l’équipe nationale du Togo. Il est Nigérian, et nous avons toutes les preuves. Il y a les règles de la Fifa et de la CAF qui doivent être respectées. Et en comptant sur la réaction du TAS pour rétablir la justice, on espère qu’on va jouer la CAN. Pour nous, c’est important que la Gambie soit à la CAN, parce qu’on a de la qualité, on l’a d’ailleurs prouvé pendant les qualifications», insiste le sélectionneur de 46 ans.
Le jury disciplinaire de la CAF avait rejeté en janvier dernier la requête de la GFF, arguant que l’instance avait commise une erreur administrative, pour «la double inscription du joueur dans le CMS». Une explication n’a visiblement pas convaincu les dirigeants de la fédération gambienne, qui croient savoir qu’ils auraient dû remporter sur tapis vert les deux matchs disputés en octobre contre le Togo. Lesquels s’étaient soldés par un nul (1-1) et par une défaite des Scorpions (0-1). En effet, James Olufade avait pris part en 2016 à la Coupe de la CAF avec le club camerounais New Stars de Douala, et ses données enregistrées dans le système CMS le présentait comme nigérian.
Le Bénin menacé de disqualification ?
Après l’audience de vendredi, les parties seront notifiées au plus tard lundi prochain, trois jours avant le kick-off dela CAN. Et si la sentence est prononcée en faveur des Scorpions, qui ont terminé troisièmes du groupe D pendant les éliminatoires, ils seront crédités de six points. En conséquence, ils prendraient la tête du groupe, et c’est le Bénin qui régresserait à la troisième place, tandis que l’Algérie deuxième, maintiendrait sa qualification.
 
Les Scorpions ont été très mordants durant les journées Fifa du mois de juin qui se sont achevées le 11. Ils ont disputé et remporté deux matchs amicaux, d’abord face à la Guinée (1-0), puis contre le Maroc (0-1) à Marrakech. Des résultats qui témoignent de la bonne marge de progression de la sélection gambienne et de l’excellent travail de son sélectionneur. «Ce sont de bons résultats. Neuf joueurs ont débuté ensemble dans les deux matchs, et c’est une bonne chose. On a beaucoup de potentiels, beaucoup de qualités. Nous sommes prêts pour la CAN et on n’attend qu’une décision positive pour nous»,  espère Tom Saintfiet.