k1Npn0VyqaNOJfUkDbDq CAN 2019 : Introduction du VAR en quart de finale

CAN 2019 : Introduction du VAR en quart de finale

Publié le : / Par

 

Au nombre des innovations de la CAN 2019 figure l’entrée en jeu de la VAR. Comme souhaité par les grands décideurs du foot africain, cette nouvelle technologie vise à aider les arbitres dans leur tâche au quotidien.

Ainsi après les huitièmes de finales, la VAR devrait faire ses grands débuts à la compétition. Une première dans l’histoire de cette prestigieuse compétition.  

Alors que l’on devrait se réjouir de cette nouveauté qui aura pour mission d’établir justice sur des actions litigieuses, de nombreux voix sont encore sceptiques sur la capacité du continent à réussir le nouveau pari.

Après les derniers évènements de la finale retour de la Ligue des Champions entre l’EST et le WAC, il est important de poser les réelles problématiques de l’intronisation de la VAR à la CAN. À Radès, la VAR, selon les autorités tunisiennes était défectueuse. Conséquence : Impossible de la consulter après l’égalisation des Wydadis. Un gros cafouillage s’en est suivi. Et contre toute attente, la finale retour de la LdC sera rejouée en terrain neutre après la CAN.

Au lendemain de cette « finale de honte » en terre tunisienne, l’Afrique devenait la risée de toute la planète foot. Jamais sur une tropique autre que celle d’Afrique l’on avait assisté à une telle scène depuis l’arrivée de la VAR dans le foot.

Loin de s’imaginer que les ressources humaines font défaut au continent pour relever ce défi de l’intronisation de la VAR à la CAN 2019, il faudra tout simplement faire entorse aux laxismes des différentes parties prenantes.

Après une satisfaisante expérimentation au Championnat d’Afrique des Nations 2018 au Maroc, les 56 arbitres retenus pour la CAN 201956), ont multiplier des sessions de formation en matière de VAR. Si tous décident de jouer franc-jeu, la VAR devrait fonctionner comme il se doit pour mettre tout le monde d’accord.