CAN 2019 : Egypte 2 – RD Congo 0 : Les Pharaons assurent leur qualification aux huitièmes de finale

CAN 2019 : Egypte 2 – RD Congo 0 : Les Pharaons assurent leur qualification aux huitièmes de finale

Publié le : / Par

 

La sélection égyptienne de football a abordé son deuxième match du groupe A face à la RD du Congo pied au plancher, ce mercredi au stade international du Caire, une heure après le nul entre l’Ouganda et le Zimbabwe (1-1).

Les Egyptiens ont bel et bien montré un nouveau visage par rapport au premier contre le Zimbabwe.

Mohamed Salah et ses coéquipiers sont rentrés déterminés à régler le sort des congolais en première mi-temps. Et pourtant, les congolais se sont bien défendus corps et âmes, mais, à la 22eme minute du jeu, la RDC encaisse un but signé El Mohamady.

Sur un corner tiré en deux temps par les Pharaons, le ballon revient dans la surface et suite à un cafouillage, le cuir arrive dans les pieds d’El Mohamady qui reprend le ballon dans une jungle de joueurs et trompe le gardien de but adverse, Matampi ! L’Égypte ouvre ainsi la marque. Mais, loin de se décourager, les congolais poursuivent leur bataille sur le terrain mettant deux balles sur la transversale. Puis vint cette 44eme minute du jeu où, Trézéguet fait des siennes sur son côté gauche avant de servir Mohamed Salah côté droit une balle sur un plateau. Le joueur de Liverpool, au duel avec Tisserand, fait danser son vis à vis d’une feinte et ajute une frappe enroulée au premier poteau qui termine dans le but de Matampi ! Et c’est le second but de la confirmation de la domination des Egyptiens chez eux. C’est sur ce score de 2-0 qu’est sifflée cette première mi-temps.

Excès de l’arbitre Gomes !

Après la pause, مles joueurs d’Ibengue reviennent avec la ferme intention de réduire la marque et faire douter les Egyptiens. Mais, à domicile et avec une « aide » indirecte d’un arbitre qui n’avait pas lieu d’être, les Egyptiens ont été bien maladroits et moins incisifs qu’en première mi-temps. Trezeguet, insaisissable et véritable « poison » pour la défense congolaise, n’a pas eu l’occasion de marquer « son » but puisqu’il cèdera sa place à un de ses coéquipiers à 5 minutes de la fin de la partie sous une standing ovation du public. Ce qui montre qu’il a été bel et bien l’homme du match.

Les congolais, pour leur part, ont mis de la pression sur les égyptiens dans le dernier quart d’heure.

L’arbitre a été très clément en n’adressant qu’un simple carton jaune au défenseur égyptien Alaa qui a ceinturé Bakambu, en venant dans son dos avant de le cisailler alors que l’ancien Sochalien filait au but

A noter ce coup-franc de l’ancien joueur de Crystal Palace, Yannick Bolsie qui est à deux doigts de tromper le gardien égyptien, mais sa frappe passe de justesse à côté (85’).

Finalement, les Egyptiens ont bien méritée cette victoire et n‘avait vraiment pas besoin d’une quelconque intervention d’un arbitre, auteur d’excès de zèle au profit de la sélection du pays organisateur…

L’Egypte assure sa qualification aux huitièmes de finale. La RD Congo doit nécessairement battre l’Ouganda lors du dernier match pour tenter de se qualifier en tant que meilleur troisième. La deuxième place est apparemment assurée pour l’Ouganda (4 points).