Can 2019 - Algérie : les anciens fennecs sont prudents!

Can 2019 – Algérie : les anciens fennecs sont prudents!

Publié le : / Par

 Mouloud   IBOUD   « Il faut positiver »

 » Je pense très sincèrement que l’Algérie peut surprendre  pas mal d’équipe. La préparation au Qatar et les matchs amicaux  nous permettent  d’avancer sans nous tromper que les joueurs  se sont bien prépare.

La chaleur ?   je ne pense pas qu’elle puisse être un handicape pour les joueurs, mais parlant plutôt du taux d’humidité qui pourrait jouer un rôle important notamment pour Mahrez, Brahimi  et deux ou trois autres joueurs.   L’autre partie, elle est habituée aux différents climats. Mais sachez que  dans de pareils événements il n’y a pas  de mauvaises équipes, alors pas du tout. Elles sont toutes pareilles, toutes veulent gagner  et toutes peuvent surprendre la plus grande équipe du moment.

 Les favoris ?  Elles sont toutes favorites, d’abord l’Egypte en premier,  la Côte d’ivoire, le Sénégal.  Vous me posez une question assez délicate, a laquelle je ne pense pouvoir  y repondre   sur un pronostique qui reste  très difficile, et ceux qui parlent  de telle ou telle équipe  se trompent.

Le Kenya ? Attention, ce n’est pas gagné, il ne s’agit pas de nous faire plaisir et  dire, oui, le Kenya c’est dans la poche, non,  faut jouer, comme si l’on se préparait a affronter la grande équipe du moment. »

Nos joueurs le savent et nous leur faisons entièrement confiance, je suis optimiste, l’essentiel, est qu’ils  offrent aux algériens du spectacle. »

Guedioura   La victoire repose sur le mental des joueurs

« La victoire c’est les joueurs ,  le staff technique a fait son boulot, le choix du Qatar est  excellent ,le climat épouse parfaitement celui de l’Egypte, donc sur ce plan  la question ne se pose pas  Faut juste savoir que l’Afrique est imprévisible, et sur ce terrain  , c’est seule la victoire qui peut faire avancer l’équipe sur l’échiquierc  du tableau de la CAN, ce sont les trois points qui sont important ,il faut gagner ,et gagner c’est excellent pour le mental ,la victoire consolide  la complicité des joueurs et la suite  de la compétition  . Donc, pour moi, il ne faut pas s’amuser a faire des pronostiques mais chercher a placer plus de buts, toutes les équipes se valent dans de pareilles compétitions, ne pas sous-estimer l’adversaire. Le Kenya ? Oui, c’est jouable sur papier, mais sur le terrain  c’est autre chose. Nous avons des joueurs qui sont très connus  et le Kenya ils veulent faire connaitre les leurs, nous avons une avance sur l’image mais cela ne suffit pas. »     

Djamel Menad :   Se faire respecter sur le terrain est important

 « Vous savez , j’ai noté   que tout le monde , je dirai même tous les Algériens, y compris le sélectionneur  ont un sentiment de confiance , voire même , peut etre un excès de confiance.  C’est excellent pour le moral, et les joueurs ne peuvent qu’en bénéficier de cet  excès,    ramener la coupe ,pourquoi  pas , nous le souhaitons de tout cœur , mais entre cette théorie  qui nous anime et la réalité du terrain , il y’a une différence  , vous savez aussi bien que moi  que  la partie ne sera pas facile,  cette coupe faut la  ramener  dit-on    c’est aux joueurs   de faire le travail , de  le prouver  et ils  doivent réussir a passer le premier carré, si cela est fait  c’est un premier acquis  qui ne fera que remonter le moral  des verts , parce que cela  est un exercice de professionnels  , montrer ce dont nous sommes capables et comment sommes  nous arrivé a ce stade…   A mon avis,  ils faut se méfier de toutes les équipes, prendre les matchs tels qu’ils se présentent et ne jamais sous-estimer telle ou telle équipe. Montrer les points forts  que nous avons afin de se faire respecter  sur le terrain, Je sais que le sélectionneur Belmadi   a une crainte  qui ne dure pas d’aujourd’hui, mais depuis fort longtemps, cette crainte  est au niveau du compartiment défensif. A-t-il réussi a trouver  la clé ? avec quels joueurs ? nous le souhaitons vivement.  Enfin, j’ajouterai que l’autre crainte c’est le taux d’humidité  qui risque de perturber quelques joueurs , vous savez  en football  on lutte contre  trois facteurs, et qui sont la chaleur, l’Arbitrage  et  l’hostilité  du public… Vous imaginez si les verts venaient a affronter les Egyptiens, les marocains, ce sera  pire que les effets de la chaleur sur les joueurs. Enfin,  cette coupe se jouera entre les équipes maghrébines. »