CAN 2019 / 8è de finale: Surprenant Madagascar aux prises avec la miraculée RDC

CAN 2019 / 8è de finale: Surprenant Madagascar aux prises avec la miraculée RDC

Publié le : / Par
Au terme des phases de poules, Madagascar à été l’une des formations qui a le plus surpris avec une performance qu’on n’attendait pas. Après un premier match nul avec la Guinée, les Barea ont renversé le Burundi sur le score de 1 – 0 avant de sortir le grand jeu face au Nigeria de John Mikel Obi. Le Madagascar remporte la partie sur un score de 2 – 0 et se classe 1er du groupe. Une illustration des plus saluées, pour une formation qui arrive pour la première fois, en Coupe d’Afrique des Nations. Le discret sélectionneur malgache qui à l’instar de son vis-à-vis en 8è de finale, Florent Ibengue, est également entraîneur de Fleury. Face à la RDC, les malgaches peuvent choisir de garder la tête sur les épaules et sortir encore le grand jeu face à des Léopards qui ont été très hésitants dans cette 32è édition de la grand-messe du football africain, ou se satisfaire de leur parcours et ne pas oser le hold-up.
 
Il s’en est fallu de très peu pour que la République Démocratique du Congo soit éliminée au premier tour, une performance qui remonte aux années 2013. Les Congolais sont restés évasifs et crispés sur leur premier face-à-face avec l’Ouganda. Renversés sur le score de 2 – 0, ils ne se reprennent pas face au pays organisateur. Ils perdent encore sur le score de 2 – 0. La barque à Florent Ibengue tangue dangereusement vers une élimination, ce qui serait catastrophique pour une équipe qui apparaît toujours comme l’une des plus sérieuses prétendantes au trophée mis en jeu, à chaque édition. En 3è sortie, les Léopards se transcendent et écrasent le Zimbabwé sur le score de 4 buts à 0. Ils accrochent alors la place de 2è meilleur 3è et accèdent ainsi à la phase des 8è de finale. La RDC a manqué de très peu de toucher le fond. Requinquée par cette « résurrection », les fauves devraient être sans pitié pour quelque adversaire qui va se dresser sur leur passage. En attendant de voir leurs joueurs s’illustrer face aux Barea, le public sportif congolais reste partagé entre espoir et doute.