Cameroun – Volleyball  Des nouveaux statuts  adoptés  à la Fecavolley

Cameroun – Volleyball Des nouveaux statuts adoptés à la Fecavolley

Publié le : / Par
 
La Fédération camerounaise de volleyball  (Fecavolley) est   la première association sportive camerounaise  à s’arrimer à  la nouvelle loi N°2018/014/ du 11 juillet 2018 portant organisation et promotion des activités sportives physiques au Cameroun, promulguée par le chef de l’Etat au mois de Juillet dernier. C’était au cours de  son Assemblée générale, le 24 novembre dernier à Yaoundé, à laquelle ont participé les présidents de club, responsables de Ligues et sympathisants de cette  discipline sportive, soit un total de 70 membres  sur les 109 attendus.
Cette nouvelle loi a été examinée de fond en comble par les participants avant d’être validée.  Si certains points des statuts à l’instar de la constitution, de l’institution ou encore la composition, l’acquisition et la perte de la qualité de membre  ont été validés rapidement par les membres présents, d’autres axes spécifiques ont fait l’objet de débats houleux.
C’est le cas de l’article 12 des statuts qui porte sur la convocation des assemblées générales. En plus des dispositions initialement proposées dans le document, des améliorations ont été apportées sur  l’alinéa 4 de cet article. La nouvelle formulation  stipule qu’ « en cas d’indisponibilité du président et des vice-présidents au cours d’une assemblée générale convoquée par les 2/3 des membres, la responsabilité de diriger les travaux revient au doyen d’âge du Conseil d’administration ».
Des modifications ont également été faites au niveau de l’article 24 axé sur la performance. De ce fait, contrairement aux dispositions initiales, les participants ont décidé que « le bureau exécutif élu dans le cadre de la Gestion Axée sur la performance,  a l’obligation de gagner au moins une coupe d’Afrique des Nations en deux olympiades. Au cas contraire, l’ensemble des membres dudit bureau démissionne ». La réintégration des corps de métiers, la confirmation du scrutin de liste et la gestion des conflits avec l’introduction d’une juridiction interne constituée de la chambre des conflits et la chambre d’appel ont aussi été validées.