Cameroun – Tennis  Cliford Nkwaim, ce jeune  camerounais classé ATP

Cameroun – Tennis Cliford Nkwaim, ce jeune camerounais classé ATP

Publié le : / Par

 

C’est la première fois depuis  plus d’une dizaine d’années, qu’un tennisman camerounais remporte un point ATP, après Herman Fometé en 2007.  

Cet exploit a été réalisé par Cliford Nkwaim,  le jeune pensionnaire d’Oyebog tennis academy, un centre de formation camerounais de jeune en tennis. Ce prodige du tennis camerounais de 19 ans, s’est propulsé dans le classement mondial de tennis masculin, en décrochant un point ATP  lors de la 3e édition du tournoi BGFI Noah Tour, un tournoi annuel de tennis international, organisé au Cameroun et parrainé par l’international franco-Camerounais, Yannick Noah. 

« Je suis très heureux d’avoir réalisé  cette performance. La route est encore longue, mais je dois travailler deux fois plus et donner le meilleur de moi-même pour faire partir des meilleurs. Je remercie tous ceux qui m’accompagnent  au quotidien et m’aide à atteindre cet objectif, notammentJoseph Oyebog et les encadreurs du centre », affirme ce tennisman.

 Le  Bgfi Noah Tour a été classé pour la première fois en 2018  dans la catégorie des tournois de tennis Futures Itf. Cliford Nkwaimqui a intégré l’académie Oyebog, il y a  cinq ans, dévient ainsi le numéro 1 Camerounais et permet à son pays de figurer  parmi les tennismen  professionnels mondiaux.

 « Nous avons vécu ce moment avec beaucoup de joie. J’étais pratiquement en larme tellement c’était émouvant. Mais, c‘est maintenant que le travail commence. Cliford est désormais un joueur ATP. Il faudrait donc réunir les moyens qu’il faut pour défendre ce nouveau statut », relève  Joseph Oyebog, président et promoteur de cette académie, la pépinière des  tennismen camerounais et de l’Afrique Centrale, fondée en 1999, et  qui  a lancé récemment la célébration de son   20eanniversaire.

Selon cet ancien tennisman reconverti en formateur,  Cliford Nkwaim qui possède un potentiel encourageant, doit cependant multiplier des efforts, renforcer ses capacités  sur le plan technique, tactique  et physique, pour progresser et se distinguer à l’échelle internationale.

Pour cela, ce  joueur  doit en plus des compétitions locales et des programmes d’entrainements spécifiques, participer aux tournois internationaux dans le but de forger son expérience et relever son niveau de jeu.  «  Nous avons commencé par lui faire un passeport, nous avons reçu beaucoup de dons matériels des amis qui ont appris cette victoire et qui ont tenu à nous encourager.

Donc,  en terme d’équipements il ne souffre de rien. Sur le plan technique, nous sommes conscients qu’il y a encore beaucoup à faire et nous nous y attelons déjà. Nous sommes obligés de prendre toutes ces responsabilités sur nous parce qu’à part le Board des USA qui nous soutient énormément, nous n’avons pas d’autres financements.

Nous avons sollicité le ministère des Sports et de l’Education Physique, ils nous ont  dit que nos efforts sont louables mais malheureusement pour l’instant, ils ne peuvent pas nous accompagner à cause des problèmes budgétaires », confie   Joseph Oyebog.