Cameroun – Seydou Mbombo Njoya : « Je suis parfaitement légitime »

Entre crise et espoir. Déchu de ses fonctions par une décision du TAS qui annule son élection à la tête de la FECAFOOT il y a deux ans, Seydou Mbombo Njoya a été reconduit par la FIFA comme président intérimaire de cette instance. Une décision qui ne fait pas l’unanimité dans le landerneau footballistique Camerounais […]

Avatar de Henri Akodo Par 15/02/2021 - 14:33
Seydou Mbombo Njoya

Entre crise et espoir. Déchu de ses fonctions par une décision du TAS qui annule son élection à la tête de la FECAFOOT il y a deux ans, Seydou Mbombo Njoya a été reconduit par la FIFA comme président intérimaire de cette instance. Une décision qui ne fait pas l’unanimité dans le landerneau footballistique Camerounais mais Seydou Mbombo Njoya persiste et signe, il jouit d’une légitimité incontestable.

Dans une interview qu’il a accordé à la chaîne nationale de télévision, CRTV, le président par intérim de la FECAFOOT est revenu sur les sujets brûlants du football camerounais, notamment la crise qui le secoue. Il a par ailleurs évoqué les doutes liés à son statut en tant que numéro un du football au Cameroun. « Je suis parfaitement légitime. Cette légitimité est inscrite dans la sentence du TAS du 15 janvier 2021 qui a annulé les élections à la Fecafoot. Cette sentence a proposé que la continuité du service à la Fecafoot puisse être assurée par les organes naturellement en fonction. C’était à la Fifa de confirmer cette recommandation ou non. La Fifa, l’instance faîtière mondiale, a décidé de confirmer cette recommandation du TAS et d’ouvrir une période intérimaire avec les organismes actuels. Par conséquent, depuis le 16 janvier, je suis donc le président par intérim, légitime de la Fecafoot », a-t-il indiqué sur la chaîne nationale.

Concernant le message d’avertissement que Paul Biya a envoyé aux différents protagonistes (FECAFOOT et LFPC) de la crise qui secoue le football camerounais, Seydou Mbombo Njoya salue cette démarche. « Le Chef de l’Etat est un homme plein de sagesse. C’est la première fois que je l’entends faire une telle interpellation en direction des dirigeants du football. Je prends donc ses propos très au sérieux », a-t-il déclaré. Il se dit déterminer à privilégier le dialogue pour la résolution de la crise. « Je le comprends comme un avertissement à tous ceux qui continuent à vouloir prendre notre football en otage. Quant à ce qui nous concerne, nous sommes ouverts au consensus, à la concertation, avec tous les acteurs de bonne foi dans le cadre du lancement du championnat professionnel, aussi dans le cadre de la finalisation des textes et du processus électoral », a-t-il conclu.

 

© Africafootunited, 2022 L’utilisation et/ou la duplication non autorisée des contenus, images ou logo de la marque sans autorisation expresse et écrite d’Africa Foot United est strictement interdite. Tout utilisateur qui agit en fraude des présentes avis de droit d’auteur s’expose à des poursuites civiles et pénales par l’éditeur du site.
Nos recommandations: