Cameroun : le président de la CAF impressionné par le stade d’Olembé

Cameroun : le président de la CAF impressionné par le stade d’Olembé

Publié le : / Par

En marge de sa visite au Cameroun, le président de la CAF, le Dr Patrice Motsepe, a visité le stade d’Olembé qui abritera le matche d’ouverture et  la finale de la prochaine CAN prévue en début d’année prochaine.

Arrivé hier au Cameroun, le président de la CAF, le Dr Patrice Motsepe, a visité ce vendredi le stade d’Olembé de Yaoundé. L’antre de 60 000 places est prévu pour abriter la rencontre d’ouverture et la finale de la coupe d’Afrique des nations que le pays des Lions Indomptables organisera du 9 janvier au 6 février 2022.

Le dirigeant sud-africain a notamment touché du doigt la pelouse du stade et a visité l’infrastructure de l’intérieur. Les salles TV et radios ont reçu également la visite du patron de la faîtière du football continental.  » Ça c’est beau. C’est incroyable. C’est joli », a-t-il lancé après avoir pris place sur l’un des sièges du studio TV, en compagnie du ministre des sports camerounais, Narcisse Mouelle Kombi et du secrétaire général de la CAF, Véron Mosengo-Omba.

Avant de quitter les lieux pour se rendre cette fois-ci au centre technique de la FECAFOOT encore en construction, le Dr Patrice Motsepe n’a pas manqué l’occasion d’être dithyrambique sur ce qu’il a vu et touché dans ce stade d’Olembé.  » Je suis fier d’être africain, de ce que j’ai vu ici à Olembe.  Le Cameroun construit ici à Olembe, l’un des plus beaux stades du monde, qui fera la fierté de toute l’Afrique….Je reviendrai en Novembre quand les travaux de cette magnifique infrastructure seront achevés », s’est-il satisfait.

Rappelons que ce stade était au centre d’une grosse polémique, en début de mois, par rapport à sa capacité à recevoir des rencontres de football. Le huis-clos total imposé dans ce stade lors de la rencontre opposant le Cameroun au Malawi, à l’occasion de la première journée des qualifications pour la coupe du monde Qatar 2022, avait suscité des débats sur la possibilité ou non de cette infrastructure à être livrée à temps pour la CAN. Certains y voyaient même un retrait de cet antre au profit de celui de Bepanda à Douala. Mais Patrice Motsepe est venu rassuré tout le monde.