Cameroun – FECAFOOT : Le sous-préfet de Yaoundé 2 annule son interdiction

Cameroun – FECAFOOT : Le sous-préfet de Yaoundé 2 annule son interdiction

Publié le : / Par

Après avoir annulé le récépissé délivré pour la tenue de l’assemblée générale extraordinaire de la FECAFOOT consacrée à l’adoption des textes, en prélude aux élections annoncées au sein de cette institution, Mamadi Mahamat s’est ensuite ravisé à la suite d’une correspondance musclée, servie conjointement par la FIFA et la CAF au Secrétaire général de la FECAFOOT.

C’est ce qu’on appelle un revirement spectaculaire. Après avoir rapporté le récépissé autorisant la tenue de l’assemblée générale extraordinaire d’adoption des textes de la Fédération camerounaise de football programmée le mardi 13 juillet 2021, évoquant entre autres le non-respect des textes et de l’esprit des sentences rendues par le TAS et le CCA (CNOSC), l’autorité administrative s’est ensuite ravisée. « Sont rapportés, à compter de la date de signature de la présente décision, les termes de la décision No 000045 en date du 12 juillet 2021, interdisant l’Assemblée Générale Extraordinaire projetée au 13 juillet 2021 à l’Hôtel Mont Febe », s’est rectifié Mamadi Mahamat. « Les dispositions du récépissé de déclaration de réunion publique No 000128/RDRP/JO6-02/BAAJP en date du 09 juillet 2021, autorisant la session de l’AGE restent et demeurent par conséquent valables », ajoute t-il.

Entre les deux décisions contradictoires du sous-préfet, il y a eu la correspondance musclée envoyée conjointement par la FIFA et la CAF au Secrétaire général de la Fédération camerounaise de football dans la journée. L’instance faitière du football mondial a menacé de « présenter la situation de la FECAFOOT aux organes compétents de la FIFA pour considération et prise de décision » dans l’hypothèse où l’AGE ne serait pas organisée comme prévu pour adopter ces textes révisés en collaboration avec la FIFA. Pour sa part, la CAF regrette par ailleurs « qu’au moment où l’enjeu principal des acteurs du football camerounais devrait être l’organisation d’une CAN qui se veut exceptionnelle, que les efforts déployés par la FECAFOOT soient annihilés par une affaire déjà scellée par le TAS ».

Le revirement du sous-préfet de Yaoundé II isole du même coup Narcisse Mouelle Kombi, le Ministre des Sports et de l’Education Physique. Dans une correspondance adressée le 8 juillet 2021 à Seidou Mbombo Njoya, patron de la FECAFOOT, il n’a pas cru devoir apporter son onction au processus électoral engagé par l’instance. L’autorité ministérielle accuse les dirigeants de la FECAFOOT de non-respect des textes. « Il n’est pas possible à l’administration de tutelle d’avaliser ou de soutenir l’initiative du processus électoral dans les conditions problématiques où elle est engagée, en désignant deux commissaires du Gouvernement », indique t-il. En espérant qu’il n’y aura plus de rebondissement, l’assemblée générale extraordinaire en vue d’adopter les nouveaux textes de la FECAFOOT, se tiendra bel et bien ce mardi 13 juillet 2021 à l’Hôtel Mont Febe de Yaoundé.