Cameroun – Championnats professionnels: Vers un démarrage en septembre ?

Publié le : / Par

Les autorités du football camerounais envisageraient une reprise rapide des championnats Elite One et Elite Two pour aider à la bonne préparation du Championnat d’Afrique des Nations (CHAN) prévu en janvier 2021.

Arrêtés brusquement à cause de la crise sanitaire liée au Coronavirus, les championnats professionnels du Cameroun (Elite One et Elite Two) pourront revenir en septembre si tout se passe comme prévu par la fédération camerounaise de football. Un retour rapide sur les terrains qui devrait permettre aux joueurs qui seront sélectionnés pour le Championnat d’Afrique des Nations (CHAN) d’avoir une bonne quantité de matches dans les jambes avant ce rendez-vous crucial. Le comité local d’organisation du CHAN 2021 et de la CAN 2022 voudrait également en profiter pour tester les infrastructures dont le Cameroun s’est dotées dans la perspective de ces compétitions.

«  On ne doit pas faire découvrir ces infrastructures directement aux joueurs pendant le Chan. Le moment venu, il faudra essayer de les tester avec nos différentes équipes locales. Il est question de voir comment nous pouvons rapidement lancer le championnat. Le ministre des Sports a d’ailleurs tenu une réunion avec le Président de la fecafoot dans ce sens. Vous savez que l’équipe A prime est l’émanation des joueurs locaux. Alors s’il faut que ces joueurs partent directement d’une période d’inactivité pour la compétition ça sera un peu difficile. Nous pensons donc lancer le championnat rapidement. »  A révélé le Directeur du CHAN,  Michel Dissake Mbarga dans une sortie médiatique.

Selon une source au sein de la fédération camerounaise de football,  la commission médicale de l’instance travaille actuellement à l’élaboration d’un plan sanitaire en vue d’une reprise imminente. Si tout cela se confirme, ce serait une avancée notable pour un championnat habitué  ces dernières années à connaître un retard à l’allumage. L’année dernière, une reprise en octobre sous l’égide du Comité technique transitoire (CTT), mis en place après la suspension de la Ligue de football professionnel du Cameroun (LFPC) était déjà quelque chose d’inhabituel pour le public camerounais.