Calvaire des joueurs gabonais à Banjul    Ni remords, ni excuses de la part des Gambiens

Calvaire des joueurs gabonais à Banjul Ni remords, ni excuses de la part des Gambiens

Publié le : / Par
 

Les autorités gambiennes réagissent pour la première fois depuis les tristes événements de dimanche écoulé à l’aéroport de Banjul où les joueurs gabonais ont passé la nuit à même le sol. En conférence de presse ce jeudi 19 novembre, le président de la Fédération gambienne de football (FGF), Lamine Kaba Bajo a justifié le calvaire infligé aux joueur Gabonais et leur délégation par le fait qu’ils ont refusé de se plier au protocole sanitaire en place au terminal, dans le cadre de la lutte contre le Covid-19. 

Aucun remord et pas d’excuse dans les déclarations de la partie gambienne. Elle est sortie se justifier et espérer se libérer de l’étau qui se resserre autour de la Gambie qui risque d’encourir des conséquences. Selon Lamine Kaba Bajo, président de la Fédération gambienne de football (FGF), « la délégation gabonaise a refusé de se soumettre au protocole sanitaire en place au terminal, dans le cadre de la lutte contre la Covid-19 ». Il ajoute que c’est ce refus qui a été à l’origine de l’incident à l’aéroport de Banjul, où les joueurs gabonais ont été contraints de passer la nuit alors qu’ils devaient disputer un match qualificatif de la prochaine Can à 16 heures au stade Baku de Banjul contre l’équipe nationale de la Gambie.

La déclaration du président de la fédération gambienne a été appuyée par le ministre des sports qui déclare que « La délégation a refusé de remettre ses certificats de test Covid-19 aux responsables de la santé publique ; ils ont également refusé de se faire tester à l’aéroport et ont subi des comportements défavorables. »