CAF  LIGUE DES CHAMPIONS / TP MAZEMBE 1 – PRMEIRO D’AGOSTO 1  : LE TOUT PUISSANT  ADAO CABACA  » TONY  » ARRÊTE TOUT!

CAF LIGUE DES CHAMPIONS / TP MAZEMBE 1 – PRMEIRO D’AGOSTO 1 : LE TOUT PUISSANT ADAO CABACA  » TONY  » ARRÊTE TOUT!

Publié le : / Par

Le TP Mazembe débutait la partie sur des chapeaux de roues. Et frayeur dans la défense Angolaise dès les premières minutes. De retour de punition pour indiscipline, Rainford Kalaba manquait in extrémis de reprendre victorieusement le centre fuyant d’Issama Mpeko au deuxième poteau (2è). Le rouleau compresseur du Tout Puissant semblait déjà huilé. Comme il fallait s’attendre le bloc défensif de Zoran Manojlovic craquait sur un coup de patte de Jackson Muleka. À la réception d’une ouverture de Christian Koffi, Jackson Muleka nettoyait la lucarne du portier des Rouges et Noirs, Adao Cabaca, alias « Tony » (1-0 ; 17è). Totalement dépassé par le rythme, le Primeiro offrait des boulevards à son adversaire. Les Corbeaux, eux, en profitaient. Sur une action offensive rapidement amorcée, ils gâchaient tout de même une grosse opportunité de faire le break. Mis sur orbite par Tresor Mputu, Ben Malongo butait sur Tony.

Les hommes de Zoran Manojlovic sortaient de leur torpeur et se montraient dangereux. Avec Hermenegildo Bartolomeu alias « Gerarldo » en premier, lui, en s’offrant un coup franc après un accrochage de Kouamé à l’entrée de la surface congolaise, permettait à sa formation de recoller au tableau d’affichage. Proposé à l’exécution, Lompala Bokamba mettait les pendules à l’heure, Gbohouo ne pouvait y aller, tellement rapide le bijou de l’attaquant Angolais (1-1 ; 34è). Alors que tout était à refaire pour lui, le TP Mazembe continuait sa domination et s’offrait un penalty suite à une faute de Masunguna Afonso sur Muleka. Pour frapper la sentence, Ben Malongo Ngita voyait sa frappe sortir par Tony (44è). Le portier angolais maintenait en vie sa formation. La pause, moment propice pour les deux formations de se livrer une seconde bataille atroce.

Sans complexe et en pleine confiance, le Primeiro déroulait les sujets au stade Kamalondo. Logiquement, il se procurait une grosse occase de la part de Bokamba, qui manquait de lucidité face à Gbohouo (47è). Le Tout Puissant répliquait. Pris de vitesse par Ben Molongo, Afonzo, maniait de la main en pleine surface de réparation. L’arbitre algérien de la partie, Medhi Abid Charef, n’hésitera pas à indiquer le point de penalty. Le changement de tireur n’ébranlera pas Tony qui, en état de grâce, s’impose sur le deuxième penalty du TP Mazembe frappé par Tresor Mputu (54è). En faveur du champion Angolais, le chrono tournait. En souffrance, le Primeiro d’Agosto tenait le bon bout. Infranchissable était son portier, Tony qui sauvait les siens sur maintes opportunités (80è ; 82è ; 88è).

Les Corbeaux ne trouvaient pas la clé du verrou Militaire. Ils ne la trouveront jamais. Le désespoir s’emparait du grand peuple de Lubumbashi présent au stade Kamalondo. Eux, Corbeaux, nettement favoris, venaient de se faire sortir par un adversaire supposé d’un calibre inferieur, le Primeiro d’Agosto qui, sereinement suivra l’opposition entre l’Etoile Sportive du Sahel et l’Esperance de Tunis à Sousse, l’un de son probable adversaire.