Caf Ligue des champions / Finale Aller- Wydad AC – Esperance S. Tunis : Chaâbani – Benzarti, conflit de génération

Caf Ligue des champions / Finale Aller- Wydad AC – Esperance S. Tunis : Chaâbani – Benzarti, conflit de génération

Publié le : / Par

En déplacement au stade Olympique de Radès, le Wydad Casablanca ne sera pas étranger. La faute à Faouzi Benzarti qui aura traîné sa bosse durant dix ans chez l’adversaire du jour, l’Esperance Tunis.

Cette fois, le technicien a enfilé un autre costume, celui du Wydad Casablanca. Déjà vainqueur de la Ligue des champions avec les Sang et Or en 1994 et finaliste malheureux de l’épreuve en 2010, il a désormais l’ambition d’être sacré avec le club marocain.

Âgé de 69 ans, Benzarti est considéré comme l’un des meilleurs entraîneurs d’Afrique. Lui s’apprête à discuter sa septième finale continentale (Ligue des champions en 1994 et 2010 avec l’Espérance, Coupe de la Confédération en 2006 et 2015 avec l’Etoile Sportive du Sahel puis en 2011 avec le Club Africain, Supercoupe d’Afrique avec le Wydad en 2018).

Le coach tunisien le plus titré trouvera en face son compatriote, Mouine Chaâbani qui a été son élève lors de ses nombreux passages à l’Esperance Tunis. Arrivé à la tête du banc Esperanti sur un limogeage inattendu de l’égyptien Ghead Zaglol Grisha en 2018 et remportant au passage la C1 2018, Chaâbani aura fait de son coup d’essai un coup de maitre. Le jeune entraîneur de l’Esperance (37 ans) semble sur le chemin de dépasser le maître. En cas de victoire, il inscrira à jamais son nom dans le cœur des bouillants supporters Sang et Or et damé le pion à Benzarti.   

Avec un style de jeu basé sur l’offensive et quasiment similaire dans le fond, les deux entraîneurs devraient offrir du spectacle au continent lors de cette manche retour de Ligue des Champions.