qnhsqmN3HNOZa5MTImMk CAF LIGUE DES CHAMPIONS / ½ FINALE ALLER : CHOCS DE TITANS

CAF LIGUE DES CHAMPIONS / ½ FINALE ALLER : CHOCS DE TITANS

Publié le : / Par

Le stade Moulay Abdallah de Rabat devrait refuser du monde au cours de ce Wydad Casablanca – Mamelodi Sundowns. Une rencontre capitale pour Faouzi Benzarti et ses garçons. Même son de cloche pour Pitso Mosimane et ses hommes. Éliminé au stade des quarts la saison dernière, le vainqueur de l’édition 2017 à l’intention d’aller chercher une place en finale cette saison. Objectif similaire pour les Brazilians, vainqueurs de l’édition 2016. Wydad – Mamelodi, deux adversaires au pedigree presqu’identique. Joueuses et portées vers l’avant, les deux formations devraient offrir une double confrontation explosive à l’Afrique du foot. Frustré de ne pas recevoir la manche retour sur ses installations, le Wydad entend prendre une option dès le coup d’envoi de ce premier acte. Pour ça, le tout puissant président Saïd Naciri a décidé de blinder ses joueurs.  En cas de qualif en finale, chacun d’eux recevra 40.000 Dirhams l’équivalent de 3.712.000 euros. Une motivation supplémentaire pour Cheick Comara et ses coéquipiers.

24 heures plus tard, un autre rendez-vous opposera deux géants du continent. Au stade de Radès, l’Esperance Tunis recevra le Tout Puissant Mazembe avec l’ambition de franchir le cap des demies. Le représentant congolais sait que la tâche ne sera aucunement facile. Cependant, Pamphile Mihayo et ses garçons entendent limiter la casse avant d’achever l’œuvre à Lubumbashi. Youcef Belaili, Khalil Chammam et Ben Cherifa ne manqueront pas d’étaler leur forme étincelante au cours de cette manche aller à domicile. Le collectif Sang et Or n’aura d’yeux que pour la victoire. Large ou petite qu’elle soit, il voudra prendre un avantage avant le déplacement en terre congolaise. Indécise cette double confrontation. Au nombre des stats, les deux cadors africains accumulent trois succès chacun pour 2 nuls lors de leurs 8 confrontations de l’histoire. Ces deux chocs viendront sans doute les départager.