CAF LDC : VAR ou pas Var ?

CAF LDC : VAR ou pas Var ?

Publié le : / Par

L’arbitrage sera un élément clé dans ce sprint final en Ligue africaine des Champions. L’an dernier une défaillance de la VAR en finale retour de la C1 avait détérioré l’image de l’Afrique. Cette fois, il faudra être au rendez-vous.

VAR ou pas VAR, il faut être bon. Janny Sikazwe et Alioum Néant sont les arbitres qui officieront les deux demi-finales de la Ligue des champions.

Le sifflet zambien, sera aux commandes de Wydad – Al Ahly quand le camerounais dirigera Raja – Zamalek. Dans ces deux derbys nord-africain l’arbitrage sera déterminant. Malgré l’absence du public, la pression, l’enjeu pourrait prendre le dessus en cas d’une mauvaise appréciation.

L’édition 2019 de la Ligue des Champions avait été la plus longue de l’histoire de cette compétition. La faute à une VAR défectueuse à Radès. Débuté le 31 mai 2019 alors que le WAC venait d’inscrire le second but (1-2), la finale s’est achevée le 18 septembre 2020 à Lausanne avec une décision du Tribunal Arbitral du Sport (TAS). La commission d’appel de la CAF a confirmé la décision du TAS qui consistait à déclarer l’Esperance vainqueur de l’édition 2019.

L’instance dirigée par Ahmad Ahmad doit prendre toutes les dispositions pratiques et techniques pour que la VAR soit opérationnelle à Casa et au Caire avant la finale. Vivre un autre scénario semblable à celui de Radès sera un véritable désastre pour l’institution et une honte pour l’Afrique.