CAF LDC Féminine: De nouvelles exigences pour la licence d’entraîneur

La Confédération africaine de football (CAF) a publié les nouvelles exigences en matière de licence d’entraîneur obligatoire pour tous les entraîneurs qui seront sur le banc des clubs engagés pour la Ligue des Champions Féminine de la CAF 2022 (qualifications zonales et phase finale).

Avatar de Ablam Gnamesso Par 18/04/2022 - 16:26
CAF LDC Féminine: De nouvelles exigences pour la licence d’entraîneur

Les nouvelles directives de licence d’entraîneur obligatoire pour la deuxième année de la Ligue des Champions Féminine de la CAF portent sur les éléments suivants :

Pour ce concerne les entraîneurs principaux, la licence d’entraîneur CAF « A » et « B » ou une licence valide « PRO » , « A » et « B » d’une confédération sœur est obligatoire. La licence CAF « A, B et C » ou une licence « PRO, A, B et C » valide d’une confédération sœur pour les entraîneurs assistants.

La CAF précise que les entraîneurs, qui ne remplissent pas cette condition, ne seront pas autorisés à être sur le banc pendant les matchs.

Neuf équipes de la zone CECAFA, sept de la COSAFA, quatre de l’UNIFFAC, quatre de l’ UNAF, quatre de la zone Ouest A de l’UFOA et six de la zone Ouest B de l’UFOA animeront les tournois qualificatifs zonaux.

 

LIRE AUSSI:   Mondial féminin U20 - Nigéria : Chris Danjuma et ses joueuses ambitieux d'être "meilleurs au monde"
Avatar de Ablam Gnamesso
Reporter Sportif d'Images - Journaliste terrain, membre AIPS. Éditeur Média CAF, Africa Foot United. Directeur de toutes les rédactions à Sportdrome. DP à BeninFoot. Passionné de Sport et spécialiste des questions sur le Burkina, le Bénin et le Togo.
Nos recommandations: