CAF 1 / 2 FINALE LIGUE DES CHAMPIONS RETOUR – ESPERANCE TUNIS 4 – PRIMEIRO D’AGOSTO 2 : LES TUNISIENS À L’ARRACHÉE!

Publié le : / Par

 Le deuxième acte commençait sur des chapeaux de roues. Pas de round d’observation. Alors que l’Esperance Sportive de Tunis semblait bien dans son match, c’est le Primeiro Agosto qui accentue son avantage au score en trouvant le chemin des filets. L’œuvre de Hermenegildo Da Costa Paulo « Geraldo ». Après une double tentative, l’ailier Angolais reprenait victorieusement sa frappe relâchée par le portier Esperantis, Rami Jeridi (0-1 ; 8è). Une réalisation qui n’entachera en rien la volonté des Sang et Or. Eux, parvenaient à recoller au score. Lorsque Adegbite Rasaq fauche Ghilane Chalali dans la surface de réparation, l’arbitre Zambien de la rencontre, Janny Sikazwe indique le point de penalty. Proposé pour réparer la sentence, Mohamed Belaili prenait Adao Cabaça « Tony » à défaut (1-1 ; 15è). Acculés et malmenés dans l’entrejeu, les hommes de Zoran Manojlovic encaissaient un second, sans surprise. Anice Badri profitait d’un mauvais dégagement de Lompala Bokamba pour adresser un centre en retrait que Mohamed Yakoubi catapultait au fond (2-1 ; 27è). Malgré la domination outrageuse des tunisiens, la formation Angolaise se créait une opportunité de recoller. En vain. Seul au point de penalty, Adegbite Rasaq manquait de lucidité face à Jeridi (37è). La balle de qualif, Franck Kom l’avait sous ses crampons mais il ne trouvait pas le cadre de Tony au moment d’ajuster (44è). L’Esperance regagnait les vestiaires avant ce handicap d’un but.

L’Esperance Sportive de Tunis qui donnait l’impression d’être plus proche de la qualif que de concéder l’égalisation s’en éloignera davantage après quelques opportunités annihilées par Tony et sa baraka.  Moment propice pour Bokamba d’envoyer un missile en direction de Jeridi qui s’inclinait sur un coup franc de 25 mètres (2-2 ; 65è). Si le public de Radès semblait sonné par cette égalisation, s’en était pas le cas pour les hommes de Moine Chaâbani. Eux, parviennent encore à repasser devant. Oublié au point de penalty, Haythem Jouini assurait le 3è but des siens (3-2 ; 74è). Cette réalisation assommait les Angolais. Pas aidés par Monsieur Sikazwe qui leur refusait un but injustement, ils encaissaient un quatrième but. Sur une déviation de Chamseddine Dhaouadi, Anice Badri devançait la sortie de Tony pour planter le but de la qualification de l’Esperance Sportive de Tunis (4-2 ; 85è). Les Sang et Or qui n’avaient plus atteint ce stade de la compétition, croiseront le vainqueur de l’opposition Setif – Al Ahly en finale.