Brésil : Les adieux pleins d’émotion de Formiga à la Seleção féminine

En marge du récital (6-1) tenu face à l’Inde lors du premier match du tournoi international de Manaus, Formiga le milieu de terrain a mis un terme à sa carrière internationale. Elle a fait des adieux inoubliables à ses désormais anciennes coéquipières. Sa famille était également présente. Le standing ovation auquel à eu droit la […]

Avatar de Arnaud Bocco Par 26/11/2021 - 15:40
Brésil : Les adieux pleins d’émotion de Formiga à la Seleção féminine

En marge du récital (6-1) tenu face à l’Inde lors du premier match du tournoi international de Manaus, Formiga le milieu de terrain a mis un terme à sa carrière internationale. Elle a fait des adieux inoubliables à ses désormais anciennes coéquipières. Sa famille était également présente.

Le standing ovation auquel à eu droit la dame de 43 ans n’a pas été l’œuvre que des joueuses de la Seleção féminine. Les adversaires indiennes se sont également mises en rang pour saluer la carrière de la star brésilienne du Paris Saint Germain.

L’émotion était déjà palpable dans les yeux de Formiga, lors de l’exécution de l’hymne national, un rituel qu’elle faisait pour la 234è et pour la dernière fois. Tout l’Arena da Amazônia a participé à la cérémonie. Tout s’est bien passé, comme Formiga se l’imaginait:

« C’était merveilleux, ça ne pourrait pas être mieux. Nous sommes repartis avec la victoire, ces filles y ont mis beaucoup d’efforts, donc je remercie aussi chacune d’entre elles de s’être consacrées à ce jeu, permettant à cette soirée de se terminer ainsi. Le score était magnifique. Pour clore en beauté, il faut vraiment que ce soit ainsi. Tout était exactement comme je l’imaginais. Je savais que ces fans seraient présents, Manaus a toujours été très affectueux avec nous et j’espère que cela restera ainsi. Je tiens à remercier tout le monde pour leurs efforts et pour tout ce qu’ils ont fait pour que cela devienne une réalité aujourd’hui », a-t-elle déclaré après la rencontre.

La télévision de la Confédération Brésilienne de Football avait produit une vidéo qui a été diffusée, pour rendre hommage à la joueuse. Elle a ensuite reçu une plaque d’or en l’honneur de ses 26 années de bons et loyaux services pour l’équipe. Sa maman Dona Celeste était à ses côtés lors de cet instant magique et unique, de quoi l’exalter:

« Je n’ai même pas de mots. Pour moi, c’était l’un des plus beaux cadeaux d’avoir ma mère ici à cette époque. J’en ai rêvé tant de fois, et maintenant ce moment est venu. J’ai acheté des billets tellement de fois et elle me raconte toujours des conneries, non ? (rires) Mais je comprends, et tout ce que Dieu fait, il le rend parfait. Ce soir a été une soirée parfaite, et elle est là, tout comme ma nièce, mon manager, ma femme, qui a toujours été à mes côtés. Parfois, j’en suis venu à croire qu’elle pourrait reculer à nouveau et je serais certainement triste car ce n’est pas la première fois que j’essaie de la ramener. Mais Dieu merci, elle a accepté, a compris l’importance de ce jour dans ma vie, et, bien sûr, ma femme était là à insister, à encourager, à beaucoup parler pour qu’elle vienne », a déclaré Formiga, avant de poursuivre:

« La seule chose que je souhaite, c’est que ma mère ait encore de nombreuses années et qu’elle puisse m’accompagner en dehors des quatre lignes, car elle sait que mon souhait est de continuer à aider ces filles. Elle sait la difficulté que j’ai traversée, sait que le seul désir que j’ai est d’aider tant d’autres filles qui luttent encore au Brésil, qui ont besoin de structure. Si je peux continuer à aider, elle sait que je serai loin de chez moi encore quelques années, mais c’est dans un but plus important, et je pense qu’elle continuera à me soutenir jusqu’à la fin ».

Au milieu de ce beau monde, Marta la capitaine de la Seleção avait tenu à marquer l’événement de son propre sceau. Arborant fièrement le maillot estampillé du dossard 8 de Formiga, elle a rendu hommage à sa coéquipière :

LIRE AUSSI:   Kenya - Women's Premier League : Ulinzi Starlets et Vihiga Queens s'affrontent mardi

«C’était spécial d’être ici aujourd’hui pour Formiga. On a eu tellement de moments merveilleux, il y a eu des années de coexistence en équipe nationale, en concentration, en matchs… Formiga est un exemple de résilience et d’humain pour moi, donc je ne pouvais pas ne pas participer à ce moment et je suis très heureuse que tout ait fonctionné. Droit d’être ici » à déclaré Marta.

Formiga a également été récompensée d’une seconde plaque offerte par Thomas Denneby l’entraîneur de l’équipe indienne.

Pour clore la fête, Formiga a tenu un discours captivant à l’endroit de tous ceux qui l’ont portée, tout ceux qui ont participé à sa carrière:

« Dire au revoir n’est pas facile, n’est-ce pas ? Je ne m’habitue pas à ces choses. Mais je remercie tout le monde pour leur affection, tous ceux qui ont travaillé dur pour que cela se produise aujourd’hui. Je pense que le football féminin gagne avec tout cela, de vous avoir ici aujourd’hui pour honorer notre équipe, et que cela continue ainsi.

Même si je ne suis plus dans les quatre lignes, je vais définitivement continuer, d’accord, Marta ? Je continuerai à contribuer car je sais que beaucoup de ces filles ici ont un rêve, tout comme vous l’avez eu et réalisé. Il est de notre devoir de continuer à donner cette opportunité pour que tous puissent rêver, avoir le droit et le privilège de jouer dans la meilleure structure. Merci pour vos paroles, continuez à commander à ces enfants qui ont du potentiel jusqu’à ce qu’ils en disent assez, tout comme vous. Merci, notre Reine !

Merci, ma mère, d’avoir affronté la peur de monter dans un avion. Je vous suis reconnaissant pour tout, vous m’avez donné la chance d’être ici aujourd’hui, ainsi que Dilma Mendes. Merci, mon amour, d’être toujours avec moi à tout moment. Je remercie tous ceux qui ont traversé ma vie, athlètes et comité, car ils m’ont tous laissé une courbe d’apprentissage. Merci, Brésil, merci, Manaus, vous avez fait un spectacle. Merci, commission, merci Fabinho, tu m’aides toujours avec l’entraînement physique chaque fois que j’en avais besoin.

Merci à tous. Bonne chance dans le tournoi et n’oubliez pas : engagement au travail, toujours. Le pouvoir est maintenant entre vos mains. »

Avatar de Arnaud Bocco
Je suis Arnaud BOCCO, photojournaliste. Juriste de formation, j'ai développé une réelle passion pour les belles images et pour les belles lettres. Je vis ma passion dans le sport, en captant les émotions, les performances et en m'intéressant aux détails à travers les photos.
Nos recommandations: