championnat féminin A2

Botafogo et Napoli pour la finale du championnat féminin A2 au Brésil

Publié le : / Par

Le match de la finale du championnat féminin du Brésil de deuxième division a lieu dimanche au Nilton Santos. La rencontre oppose Botafogo et Napoli.

C’est bien Botafogo et Napoli qui disputent ce dimanche, la finale de championnat féminin A2 du Brésil. Les deux formations s’affrontent au stade Nilton Santos, à 16 h.

Le Napoli a battu Santa Catarina 2 – 1 à l’aller à Caçador. Pour l’entraîneur Carine Bosetti, rien n’est encore fait. Elle affirme avec une pointe de fierté que les deux formations méritent de se retrouver en finale.

« Nous savons que c’était une victoire, mais ce n’était pas un match facile, c’était très équilibré. Nous soulignons beaucoup que ce deuxième match sera encore plus difficile et encore plus important pour la recherche de titre. Les filles en sont conscientes, cela s’est produit à d’autres moments de la compétition et elles ont su très bien gérer cet avantage et en profiter pour continuer à travailler concentrées sur la compétition, connaissant notre rôle. Ce sera un super match entre deux équipes qui n’ont pas parachuté en finale. Ils sont arrivés après beaucoup de travail, ils ont bien performé tout au long de la compétition et, c’est sûr, ce sera un jeu très équilibré, défini en détail », a commenté Carine Bosetti.

Napoli-SC pour sa part est arrivé à bout de Botafogo-RJ également par 2-1 lors du premier match de la finale de l’A-2 Brasileirão Femmes.

Pour Gláucio Carvalho l’entraîneur de Botafogo entre-temps testé positif au covid-19, l’objectif est de surmonter les assauts de l’adversaire.

Pour ce match, il sort de son isolement et retrouve le bord du terrain, estimant que la tranquillité de savoir gérer les situations adverses tout au long de la compétition aidera les Glorieux à se concentrer pour chercher le résultat ce dimanche.

« Pendant le championnat, nous avons joué des matchs très difficiles, nous avons eu quelques bouleversements, le besoin d’inverser le jeu. Ces difficultés nous ont rendus calleux et mieux préparés à l’adversité. Pour la finale, cela nous aide car cela ne nous rend pas désespérés. La logique que vous laissez un jeu désavantagé n’est pas une bonne décision. Je voudrais profiter au deuxième match de la possibilité d’être champion avec un match nul. Cependant, nous avons joué chez l’adversaire sur un très mauvais terrain et avec un bon adversaire qui a suivi les attentes d’un bon match à domicile. Mais c’est un match de 180 minutes. Nous sommes tout à fait capables de jouer un bon match et de rechercher la victoire », a affirmé Gláucio.