Binationalité sportive : Les joueurs maroco-hollandais au cœur de vives polémiques

Binationalité sportive : Les joueurs maroco-hollandais au cœur de vives polémiques

Publié le : / Par

La question sur la nationalité sportive n’est pas encore résolue et ne manque pas de rebondissements. Après la situation du joueur hispano-marocain Munir El Haddadi, partagé entre les sélections espagnole et marocaine, d’autres concernant les binationaux marocains des Pays-Bas ont resurgi. En effet, il faut remarquer qu’après avoir évolué avec les sélections hollandaises de jeunes, plusieurs joueurs d’origine marocaine convergent vers les Lions de l’Atlas en tant que sénior. Une démarche mal vue par certains observateurs et acteurs du football hollandais.

À en croire plusieurs d’entre eux, le Maroc profiterait des Pays-Bas. Ils sous-entendent qu’après avoir été formés et reçu toute l’hospitalité accordée à un citoyen hollandais au niveau des sélections U20, et autres catégories d’âge, les joueurs d’origine marocaine choisissent finalement de jouer pour les Lions de l’Atlas. Rien que pour ça, les observateurs et acteurs néerlandais, à l’instar du journaliste Jack van Gelder, dénoncent un comportement de dupe. Il faut le dire, il s’agit d’un bon vieux débat.

« Est-il logique que la KNVB (Fédération néerlandaise de football) continue de former de jeunes marocains ? Quelle est l’utilité de choisir des joueurs marocains ? C’est inutile si cela se passe de nouveau comme ça. Je comprends que choisir ses origines est une fierté familiale, mais il faut que la Fédération commence à refuser de former des joueurs pour d’autres pays », avait déclaré Ruud Gullit au sujet de Mohammed Ihatteren, en 2019. Finalement, le jeune joueur de 18 ans joue pour la formation hollandaise, au détriment du Maroc. Mais le débat refait surface depuis la récente convocation de Zakaria Aboukhlal chez les Lions de l’Atlas par Vahid Halilhodžić. Dans une émission retransmise sur la chaîne NOS Voetbal aux Pays-Bas, le journaliste Jack van Gelder s’en est indigné. « Le capitaine des Pays-Bas U20 a tourné le dos à vingt ans de formation et une vie remplie d’aide sociaux pour un pays qui ne lui a rien offert. Les parents doivent laisser les joueurs tranquilles dans leur carrière footballistique », a-t-il expliqué, avant d’ajouter : « c’est littéralement chacun à son tour. On en devient habitué. Il n’y a pratiquement plus d’avenir avec les jeunes joueurs marocains dans ce pays. Tu peux aller vérifier chez chaque joueur, ils espèrent tous le Maroc. Ils accepteraient les Pays-Bas seulement si une place de titulaire leur est promise. Dans ce cas, c’est loin d’être un choix de cœur. Il faut arrêter de miser sur eux ».

Même si Ihattaren fait pour le moment le chemin inverse malgré le grand mécontentement des marocains, tout peut se passer pour le joueur de 18 ans qui peut virer à tout moment. C’est justement ce sur quoi anticipent les observateurs hollandais qui ont vu passer devant eux des grands espoirs hollandais comme Hakim Ziyech, Noussair Mazraoui, Nordin Amrabat, Karim El Ahmadi ou encore Oussama Idrissi, tous Lions de l’Atlas aujourd’hui.

D’une façon ou d’une autre, la liberté doit être donnée aux acteurs pour choisir eux-mêmes leur nationalité. Cette affaire va certainement créer des remous et l’on est tenté de dire que la fin des polémiques n’est pas tout proche.