Bénin/reprise des activités sportives: Entre soulagement, satisfaction et scepticisme, dans les réactions des joueurs. 

Bénin/reprise des activités sportives: Entre soulagement, satisfaction et scepticisme, dans les réactions des joueurs. 

Publié le : / Par
La reprise des activités sportives au Bénin est officielle depuis ce mercredi. La nouvelle a été annoncée par le ministre béninois des sports Oswald Homeky en conférence de presse. De quoi soulager les acteurs du football béninois heureux de pouvoir retrouver enfin les pelouses.
Une joie de retrouver enfin les pelouses
Comme une délivrance, la nouvelle est tombée ce mercredi. Joueurs et encadreurs peuvent reprendre le chemin des stades. Une nouvelle tant attendue par tous les acteurs depuis la suspension des activités au mois de mars 2020. « C’est une bonne nouvelle pour nous. Nous l’attendions depuis fort longtemps. Voilà, c’est venu. Nous devons reprendre les crampons, aller au terrain et reprendre les activités. Ce qui nous fera du bien. » se réjouit le colosse milieu de terrain des Buffles du Borgou. C’est aussi le grand soulagement chez Evode Oreko heureux de pouvoir redonner vie à sa carrière de footballeur. « C’est une très bonne nouvelle pour nous parce que rester à la maison pendant des mois sans jouer au football, c’est comme la mort de notre carrière. » a déclaré l’ancien attaquant du Real Sport de Parakou. « Il était tant parce que tout un chacun attendait ce moment il y a longtemps. On est impatient de retrouver les terrains et de pouvoir exercer notre métier. » dira Malick Tongui, ancien joueur de Béké FC.
Beninreprise des activites sportives Bénin/reprise des activités sportives: Entre soulagement, satisfaction et scepticisme, dans les réactions des joueurs.  Beninreprise des activites sportives1 Bénin/reprise des activités sportives: Entre soulagement, satisfaction et scepticisme, dans les réactions des joueurs. 
Quid des techniciens? Ils sont tous unanimes. La nouvelle de la reprise des activités tombe à pic. « ça fait près de 7 à 8 voire 9 mois que nous sommes sans activités. Les joueurs sont à la maison ainsi que les techniciens. C’est vrai qu’il y a l’imposition du respect des gestes barrières, nous sommes prêts à satisfaire ces exigences pour la reprise des activités. » a déclaré Urbain Honfo, ancien entraîneur de Ayema FC. Alphonse Hinnou quant à lui salue le leadership du ministre des sports et le dynamisme des membres de la Fédération Béninoise de Football. « Je salue le leadership du ministre et je remercie particulièrement le président de la FBF et les membres de son bureau pour leur management. » reconnaît le Directeur sportif de Eternel ONM.
Conditions salariales: entre satisfaction et scepticisme
L’autre grande annonce accueillie de toute joie par les joueurs est relative aux nouvelles conditions salariales. Le salaire minimum de chaque footballeur est désormais fixé à 100.000 FCFA. « Vraiment ça nous donne une joie au cœur et on espère que ce serait vraiment respecté par tous les différents clubs que le salaire minimum des joueurs soit à 100.000FCFA. » a lâché Malick Togui. Une bonne revalorisation salariale peut booster la performance des joueurs et Patrick Sedjame s’en réjouit. « C’est une bonne initiative de la part du gouvernement béninois qui pourra ainsi booster un peu l’aspect mental des joueurs. » estime le joueur des Buffles. Même son de cloche du côté de Evode Oreko pour qui « le gouvernement veut ainsi voir clair dans la situation des joueurs. » Mais cette réforme sera exigeante pour les dirigeants de club même s’il faut consentir le sacrifice estime Alphonse Hinnou. « Les réformes, c’est dur mais c’est une bonne chose pour les acteurs autant que nous sommes. C’est une expérience. Nous allons la faire et voir ce que ça va donner. Mais ça demande beaucoup de sacrifices et c’est des dépenses énormes. » a fait savoir le Directeur Sportif de Eternel ONM.