Luc René Mensah

Bénin – Ligue Pro (Phase retour): Ces entraîneurs qui vont manquer à l’appel

Publié le : / Par

La phase retour de la Ligue Pro du Bénin démarre ce week-end dans les 4 zones. Plusieurs entraîneurs vont manquer à l’appel de la reprise de cette deuxième phase de la saison. Pour diverses raisons au terme de la phase aller, certains ont dû jeter le tablier pendant que d’autres ont été démis de leur fonction.

 

L’US Cavaliers est le premier club à prendre la décision de se séparer de son entraîneur. En 8 matchs disputés, le club de Nikki a réalisé un bilan de 4 défaites, 3 nuls pour une seule victoire. Pour les dirigeants, il y a urgence. Ils ont alors pris la décision, le 22 Février 2021, de se séparer de Brym Akim aussitôt remplacé par Akinyelu Akinsola.

Cinq jours plus tard, c’est l’Association Sportive du Port Autonome de Cotonou qui tape du point sur la table. Ce club deux fois champions du Bénin (2010 et 2012) traverse actuellement l’un de ses pires débuts de saison. A l’issue de la phase aller, les Bleu et Blanc n’ont remporté que deux matchs pour 1 nul avec une lamentable série de 5 défaites de suite. Pour arrêter l’hémorragie, la direction a décidé de mettre fin au contrat de Idrissou Moutari qui a dû céder sa place à Malick Touré pour redresser la barre.

Dans le même timing, la Jeunesse Sportive de Pobè passe à l’action. Ce club si cher à Bruno Didavi est au bord du précipice depuis l’entame de la saison. En témoigne le triste bilan de la JSP qui occupe le dernier rang de la zone D avec 5 défaites, un nul et une victoire. C’est justement à l’issue de cette première victoire de la saison que les relations ont été coupées entre le club et son entraîneur Luc René Mensah. Si l’ancien entraîneur de l’ASPAC parle d’une démission, le club parle plutôt d’un limogeage. Débarqué, Luc René Mensah cède son poste à Babatayo Jah Jah appelé à remettre la JSP sur de bons rails.

A Bohicon, le séjour initial de 2 ans de Kodjo Kegbalo a été très vite écourté. Arrivé dans un club de l’AS Tonnerre en pleine reconstruction, le technicien togolais n’a pu résister au mauvais vent qui souffle sur les entraîneurs. Malgré ses ambitions, il n’a pu empêcher les mauvais résultats du club qui n’a gagné que deux des six matchs livrés contre 2 nuls et 3 défaites. Cette mauvaise passe sur le terrain est empirée par une crise interne qui a pourri l’ambiance du vestiaire. Conséquence, Kegbalo est relevé de ses fonctions le 27 février, le capitaine est déchargé de son brassard. Le club de la ville carrefour désigne alors son adjoint Brice Padonou pour assurer la succession.

Pendant ce temps à ESAE FC, c’est Chitou Rachad qui s’installe. L’ancien gardien de but international béninois prend la succession de Patrick Agoli-Agbo dont les raisons du départ sont jusque-là inconnues. Le dernier de classe a opéré un changement à la tête de son encadrement technique, c’est Espoir FC de Savalou. Cet ancien club de l’élite du football béninois peine à retrouver le sommet. Le Togolais Aboubakar Diouf Fofana avait été recruté pour conduire le club dans cette saison transitoire. Mais les résultats sont loin d’être reluisants.

Le président Gilles Gbaguidi a alors pris le devant des choses en éjectant Diouf Fofana pour faire appel à Médard Gbedessin. Avec ces nombreux changements opérés, le public attendra beaucoup de ces six clubs qui ont décidé de vitre réagir avant de toucher le fond.

Toutefois, on pourrait revoir encore ces coachs rebondir avant la fin du championnat, qui sait?

Idrissou Moutari Bénin - Ligue Pro (Phase retour): Ces entraîneurs qui vont manquer à l'appel Kodjo Kegbalo Bénin - Ligue Pro (Phase retour): Ces entraîneurs qui vont manquer à l'appel Brym Akim Bénin - Ligue Pro (Phase retour): Ces entraîneurs qui vont manquer à l'appel Luc René Mensah Patrick Agoli-Agbo Diouf Fofana Bénin - Ligue Pro (Phase retour): Ces entraîneurs qui vont manquer à l'appel