Bénin : La professionnalisation du corps arbitral enfin lancée 

Le corps arbitral au Bénin entame enfin sa révolution. Ce maillon important des championnats nationaux sera professionnalisé dès la saison 2022-2023. C’est l’annonce faite aux arbitres ce 1er juillet 2022 par le Ministre des Sports, Oswald Homeky, accompagné du président de la Fédération Béninoise de Football, Mathurin de Chacus. 

Avatar de Jules S. Tovodounon Par 01/07/2022 - 22:49
Bénin : La professionnalisation du corps arbitral enfin lancée 

Les arbitres officiant dans les championnats béninois ont de quoi se réjouir. Réunis au Palais des Congrès de Cotonou ce vendredi, sur invitation du Ministre des sports, ils ont reçu la bonne nouvelle. « Nous avons décidé ensemble, avec les responsables de la Fédération Béninoise de Football, de consacrer effectivement la professionnalisation de la fonction d’arbitre dans notre pays », a introduit Oswald Homeky. L’objectif de cette réforme est de permettre aux arbitres béninois de vivre pleinement de leur métier.

« Cette professionnalisation veut dire que désormais, quand on est arbitre, on est arbitre professionnel et on est payé comme tel. Évidemment, on a le droit d’avoir un métier à côté comme c’est le cas dans plusieurs autres pays. On peut également ne pas avoir un autre métier et vivre exclusivement de ce qu’on gagne en étant un arbitre », a-t-il expliqué. Le gouvernement béninois entend mettre en place des ressources au profit de la Fédération. Ce qui servira à payer les arbitres, qui seront retenus pour officier chaque saison,  de façon mensuelle, en plus des primes qui leur seront payées.

Plus de contact entre arbitre et dirigeant de club

La nouvelle réforme introduite dans le monde des arbitres au Bénin appelle à un changement sur plusieurs plans. Désormais, aucun club, qui recevra un match à domicile, ne s’occupera de transporter un arbitre.

« Quand vous arrivez dans l’endroit où vous devez officier le match, votre lieu d’hébergement, la fédération mettra à votre disposition des coupons que vous allez présenter et que l’hôtel va décharger. Ce n’est plus l’équipe qui reçoit qui héberge l’arbitre. Maintenant, du lieu d’hébergement au stade, on ne permettra plus que le dirigeant envoie sa voiture vous chercher. Si un arbitre est surpris dans la voiture d’un dirigeant, quel qu’il soit, c’est une faute lourde. Vous aurez de quoi vous rendre de l’hôtel au stade », a martelé Oswald Homeky face aux arbitres.

 

© Africafootunited, 2022 L’utilisation et/ou la duplication non autorisée des contenus, images ou logo de la marque sans autorisation expresse et écrite d’Africa Foot United est strictement interdite. Tout utilisateur qui agit en fraude des présentes avis de droit d’auteur s’expose à des poursuites civiles et pénales par l’éditeur du site.
Avatar de Jules S. Tovodounon
Je suis Jules Sessiwèdé Tovodounon, journaliste reporter sportif béninois spécialiste des questions du football à Africa Foot United. Je suis aussi passionné du basketball, du tennis et du handball.
Nos recommandations: