Abdoulaye Ouzérou

Bénin Elim CdM U20 (F) Abdoulaye Ouzérou: « On ne va jamais s’empêcher de rêver ».

Publié le : / Par

La sélection féminine des U20 du Bénin joue sa qualification ce samedi à Rabat face au Maroc. Ceci à l’occasion du match retour du second tour préliminaire des éliminatoires du mondial U20 Costa Rica 2022. Battues 2-1 à domicile à l’aller, les Béninoises rêvent d’un exploit inédit. C’est le message que le sélectionneur Abdoulaye Ouzérou a tenu à passer dans cette interview accordée à Africa Foot United.

A quelques heures de votre match retour face aux Marocaines, quel est l’état de forme du groupe ?
Je pense que nous avons un groupe prêt parce que entre les deux matchs on n’a pas enregistré de grosses blessures. C’est vrai qu’il y a Eunice qui est sortie sur le premier match après 40 minutes de jeu. Mais on a essayé de la récupérer et on espère sincèrement qu’elle pourra débuter la partie au Maroc parce que c’est une joueuse clée en milieu de terrain. D’ailleurs je trouve qu’elle nous a manqué parce qu’elle n’a pas donné le meilleur d’elle-même sur la première partie donc on espère sincèrement qu’elle pourra être opérationnelle à 100% sur le match retour aujourd’hui.

Par rapport au match aller, quels sont les points clés sur lesquels vous avez travaillé ces derniers jours ?
C’est vrai que sur le match aller tout n’a pas bien marché. Il y a eu certaines choses qui ont été bien faites mais tout n’a pas marché notamment en première partie où on a manqué d’agressivité parce qu’une chose est de jouer dans sa moitié de terrain mais une autre est d’être agressif et d’avoir vraiment envie de récupérer le ballon. Sur les deux buts qu’on prend, c’est parce qu’on n’a pas défendu en avançant sur l’adversaire. Ça leur a donné le temps sur ce premier but de mettre une balle en profondeur et sur ce deuxième but une joueuse qui contrôle deux, trois fois. Elle a eu le temps d’ajuster sa frappe des 35 mètres. On va essayer de travailler sur ça et c’est ce qu’on a fait d’ailleurs sur les quelques jours d’entraînement qu’on a eu à faire sur la première semaine donc on essaye de remédier à ça afin que les filles soient quand même plus agressives en milieu de terrain parce qu’elles ont bien fait par exemple le coulissement histoire de fermer les espaces mais malheureusement elles n’ont pas su défendre en avançant.
Abdoulaye Ouzérou 1 1 Bénin Elim CdM U20 (F) Abdoulaye Ouzérou: « On ne va jamais s'empêcher de rêver ».
Que retenez-vous de positif du match aller ?
Honnêtement moi je retiens que du positif sur le match aller parce que les filles, une fois encore, ont été à la hauteur. C’est vrai, ce n’est jamais bon une défaite à domicile, jamais. Même si c’est contre le Maroc, un adversaire qu’on sait plus fort mais quand on va jouer ce genre de matchs, on y va pour gagner donc c’est dommage qu’on ait pas pu gagner mais je pense qu’il y a de l’espoir.

Vous avez joué une équipe marocaine que vous connaissez désormais. Comment comptez-vous aborder le match retour ?
Oui, on les connaît mieux. J’ai passé beaucoup de temps à regarder leur vidéo de leurs derniers matchs amicaux soit contre l’Egypte, contre le Gabon, contre le Cameroun. C’est des filles techniquement très, très à l’aise. Donc on connaît mieux l’adversaire, on sait que l’adversaire aime bien avoir le ballon et faire courir son adversaire donc nous on va se préparer pour ça parce que si on ne court pas beaucoup pour fermer les espaces, si on n’est pas solidaire, ça va être très, très difficile donc il faut qu’on cultive cette solidarité parce que c’est seulement comme ça qu’on pourra s’en sortir.

On sait que ça ne sera pas facile au Maroc. Mais croyez-vous en une surprise de la part de votre équipe ?
Ça ne sera pas facile c’est clair. Ça ne sera pas facile mais je dis: on ne va jamais s’empêcher de rêver. On vit un rêve depuis le début et c’est pas maintenant qu’on va s’arrêter parce qu’on aurait perdu contre le Maroc à domicile. Je crois qu’il faut y aller en conquérant. On n’a rien à perdre, absolument rien à perdre parce que nous venons de commencer. Le Maroc a par contre beaucoup de moyens au niveau du football féminin. La pression est dans leur camp. Nous, on a le temps de travailler et arriver à leur niveau dans les années à venir.

Après le match aller perdu à domicile, quel a été le discours envers les filles?
Le discours envers les filles il est tout simple. Surtout qu’elles ne se découragent pas déjà parce que dans le football féminin les sentiments comptent. Ce qui pourrait être facile avec les hommes, avec les femmes il faut vraiment faire attention à tout ce qu’on dit, à tout ce qu’on fait donc c’est sur ce point là quand-même que je pense qu’on a tous besoin de progresser.

Bénin Dames Bénin Elim CdM U20 (F) Abdoulaye Ouzérou: « On ne va jamais s'empêcher de rêver ».

Pour le match retour, quel est le message que vous passez à vos joueuses ?
Le discours c’est qu’elle aille vraiment essayer de ramener la qualification. Ça va vous paraître grotesque mais ici c’est la vérité. Quand on va au combat, on n’y va en ayant à cœur de gagner. Et c’est seulement comme ça qu’on puisse faire de miracle.

La nouvelle est tombée il y a quelques jours. Le Bénin s’engage au tournoi féminin UFOA U20. Comment l’avez-vous accueilli ?
Je sais qu’il y a UFOA U20 dames qui va se jouer dans pas longtemps mais nous honnêtement pour le moment, on pense à la Coupe du Monde, c’est le plus important . On pense aux éliminatoires de la Coupe du Monde et on travaille pour ça. Ça ne va pas être facile. C’est difficile même, très difficile mais quand on s’engage une fois, je le répète, on y va toujours pour essayer d’atteindre les sommets.

Croyez-vous en un avenir radieux du football féminin au Bénin à travers cette sélection ?
Je pense sincèrement que si on reste sérieux, le Bénin pourrait participer aux Coupes d’Afrique 2024 ou 2026 parce qu’il y a un potentiel, il y a des filles qui ont envie de jouer. Mais c’est souvent l’organisation qui décourage donc honnêtement si on peut rester sérieux avec ces U20, dans deux ans, on peut avoir une vraie équipe de foot avec certaines qui sont déjà là avec les A et qui ont dépassé l’âge. Je pense que si on arrive à faire ce mixe là, dans deux ans on pourra vraiment exister sur le continent.