Bénin: AGE de la FBF : Tout ça, pour ça ?

Bénin: AGE de la FBF : Tout ça, pour ça ?

Publié le : / Par
Comme annoncé, la Fédération Béninoise de Football a tenu ce mardi son Assemblée Générale Extraordinaire. D’importantes décisions étaient attendues de ce rendez-vous capital espéré de tous. Si beaucoup de décisions ont été prises quant au format et aux modalités de déroulement de la saison, ce rendez-vous de Grand-Popo a laissé plus d’un sur sa soif.
La date de démarrage des championnats toujours inconnue
Dès l’annonce de la programmation de l’Assemblée Générale Extraordinaire de la Fédération Béninois de football pour ce 22 décembre, beaucoup d’espoirs étaient nés. Les championnats vont enfin pouvoir reprendre devraient se dire certains. Il est donc clair que l’information principale attendue de tous à l’issue de ce rendez-vous, c’est la date officielle de lancement de la saison. Mais grande aura été la déception de tous après la fin des travaux. De quoi se demander « tout ça pour ça? ». En effet, réunis à Grand-Popo dans la journée de ce mardi, les délégués n’ont pu décider d’une date de démarrage des championnats. Ce qui était pourtant espéré de tous. Si à l’unanimité les congressistes ont demandé que le championnat démarre le 31 décembre 2020, rien n’y fit. Cependant, la réouverture des stades serait annoncée pour la première quinzaine du mois de janvier 2021. Un coup de bluff!
Un championnat à 34 clubs adopté
Présent à l’Assemblée Générale Extraordinaire de ce jour, le Ministre des Sports du Bénin, Oswald Homeky, a proposé un format de championnat à 40 clubs. Un vœu qui n’a pas reçu l’assentiment des délégués des clubs présents dans la salle. Faisant bloc contre l’idée véhiculée par la première autorité du sport béninois, ils ont retenu un format à 34 clubs. Mais dans quelles modalités? Pour l’heure, on annonce une répartition des clubs en zone. Les quatre meilleurs de chaque groupe soit 16 disputeront la super ligue pro en linéaire au terme duquel les deux meilleurs représenteront le Bénin aux compétitions CAF. Les 6 derniers clubs continueront la ligue pro mais en tournoi régional en zones et les deux derniers descendent en division amateurs.
De meilleures conditions salariales pour les joueurs
Si le format et la formule de déroulement paraissent encore complexes, les joueurs ont de quoi se réjouir. En effet, le salaire minimum est désormais fixé à 100 000 FCFA par joueur pour 9 mois. La masse salariale est de 180 millions FCFA par club avec un financement des clubs désormais assuré par des entreprises et des sponsors. Le montant prévisionnel de sponsoring étant de 650 millions de Fcfa. Pour ce qui est du recrutement, les clubs n’auront droit qu’à un quota de 5 joueurs étrangers par club avec le championnat qui doit durer 9 mois y compris la trêve. De belles réformes annoncées mais qui laissent cependant le public sportif sur sa faim quant à la date de démarrage du championnat.