BÉNIN 1 – ALGÉRIE 0 : COMMENT LA PRESSE LOCAL JUGE LE DÉROULEMENT DE LA RENCONTRE

Publié le : / Par

Bien avant le coup d’envoi du match entre le Bénin et l’Algérie comptant pour la quatrième journée des qualifications pour la CAN 2019, le décor de la rencontre avait été planté. Une ambiance annoncée comme tendue pour le match qui n’a finalement généré aucun incident majeur à l’intérieur du stade de l’amitié Général Mathieu Kerekou de Cotonou, hormis des frustrations des supporters béninois au regard des décisions de l’arbitre placé sur le match (10 minutes de temps additionnel). Un moment qui n’a pas empêché Mahrez de continuer à s’échauffer comme si de rien n’était pour son entrée en jeu. En revanche, l’histoire n’a pas vraiment été la même sur l’aire de jeu où le Bénin l’a emporté 1-0 grâce à un but de Sessi d’Almeida (17e).

Revenant sur l’ensemble du scénario de la rencontre, Derrick CAKPO, journaliste à la radio Océan FM, pense que « c’est le scénario au coup de sifflet final qui est déplorable, où les supporters ont envahi la pelouse. Les officiels et les joueurs sont mis ainsi en insécurité (…). Je crois que l’organisation du match a vraiment manqué de sérieux. À cela il faut ajouter l’aspect exécrable de la pelouse. Difficile pour les 22 acteurs de poser véritablement le jeu. Le Bénin a gagné certe mais honnêtement certains facteurs entachent ce succès et ça, ce n’est pas bon. »

Autre son de cloche, Carinos CHANHOUN, DP à Afrique Sports, relève que « les dirigeants béninois ont joué leur rôle. (…) Concernant les confrères algériens … Ils ont tous été accrédités, ils ont eu accès avec les mêmes conditions que nous. Nous sommes les mêmes et on doit s’adapter à toutes conditions qu’on nous présente. À la conférence de presse d’après match, on était tous impatients de l’arrivée des slectionneurs et capitaines. Mais à un moment donné, ils ont rangé leur micro et caméra pour sortir de la salle sans que personne ne leur a rien dit. »

A moins de deux journées des éliminatoires de la CAN 2019, le Bénin et l’Algérie sont à égalité de points (7 points) dans le groupe D et se déplaceront respectivement en novembre prochain à Banjul et à Lomé pour aller jouer la Gambie et le Togo.