Barrages  Mondial 2022 : Cameroun ou Algérie, le continent aura un valeureux représentant au Qatar

Les Lions Indomptables et les Fennecs s’affrontent ce vendredi 25 et mardi 29 mars 2022, avec en jeu l’un des 5 tickets africains pour la Coupe du Monde Qatar 2022. 

Avatar de Le Prince Fogue Par 22/03/2022 - 16:49
Barrages  Mondial 2022 : Cameroun ou Algérie, le continent aura un valeureux représentant au Qatar

Qui du Cameroun ou de l’Algérie décrochera l’une des 5 places africaines qualificatives pour le prochain Mondial ? Réponse dans une semaine. Mais quelle que soit l’issue de ce duel, le continent sera bien représenté à la compétition. Les Lions Indomptables par exemple, ont décroché le 5 février dernier, la 3eplace de la dernière Coupe d’Afrique des Nations (CAN), organisée à domicile. Une performance qui leur a permis de passer de la 50e à la 38eplace au classement international, et du 7e au 6e rang continental.

Par ailleurs, les quintuples champions d’Afrique sont des habitués de la Coupe du Monde, avec actuellement 7 participations à une phase finale de la compétition (1982, 1990, 1994, 1998, 2002, 2010 et 2014). Inutile de rappeler que le Cameroun est la première nation africaine à atteindre les quarts de finale du Mondial (en 1990). Depuis lors, le Sénégal (2002) et le Ghana (2010) ont eux aussi atteint ce cap. Pour le Cameroun, une participation au Mondial qatari s’impose, après son absence en Russie en 2018.

Effacer l’échec de la CAN 2021

En face, l’Algérie est, depuis l’arrivée du sélectionneur Djamel Belmadi, le 2 août 2018, la meilleure équipe africaine dans la production du jeu. Une particularité qui lui a permis de remporter la CAN Egypte 2019, en balayant quasiment tout sur son passage. Sous la direction du technicien algérien, les Fennecs ont enchaîné, entre octobre 2018 etjanvier 2022, 35 matchs sans défaite. Une série qui a malheureusement pris fin en phase de poules de la dernière CAN, contre la Guinée Equatoriale (défaite 0-1).

Une défaite symbolique de leur élimination au premier tour de la compétition. Conséquence : une dégringolade aux classements mondial (de la 29e à la 43e place) et africain (du 3e au 7e rang). Malgré leur échec, Riyad Mahrez et ses coéquipiers se sont montrés dangereux lors de la CAN, avec une moyenne de 10 occasions par match. Les doubles champions d’Afrique n’ont donc rien perdu de leurs qualités, si ce n’est peut-être la confiance. L’envie de qualifier leur pays pour une cinquième Coupe du Monde (après 1982, 1986, 2010 et 2014) pourrait donc suffire pour les remotiver.

Avatar de Le Prince Fogue
Le Prince Fogue est journaliste de sport depuis 2017. Passionné de football, il couvre sa deuxième compétition internationale, après le Chan Cameroun 2020.
Nos recommandations: