Barrages Mondial 2022 – Algérie vs Cameroun: Le distinguo entre l’amende de la FIFa et le recours de la FAF sur l’arbitrage 

Le directeur de la communication de la FAF a expliqué que l’amende financière infligée par la Fédération internationale de football (Fifa) à la Fédération algérienne (FAF), ne concerne pas le dossier de réclamation déposée par l’instance fédérale contre l’arbitre gambien Bakary Gassama, qui a dirigé le match Algérie –  Cameroun (1-2, a.p), disputé le 29 mars dernier à Blida. Ce match comptait pour les barrages (retour) de la Coupe du monde 2022. 

Avatar de Merzak Tigrine Par 03/05/2022 - 12:59
Barrages Mondial 2022 – Algérie vs Cameroun: Le distinguo entre l’amende de la FIFa et le recours de la FAF sur l’arbitrage 

Salah-Bey Aboud à déclaré à l’agence de presse officielle algérienne « Algérie Presse Service » que « la sanction infligée fait suite au rapport du commissaire au match qui a signalé des jets de projectiles au cours de cette rencontre ce qui équivaut à une amende ». Le responsable de la communication de la fédération algérienne de football a tenu à expliquer que « la sanction dévoilée ce lundi par la Fifa sur son site officiel ne concerne pas le dossier de réclamation que nous (l’Algérie, ndlr) avons déposé contre l’arbitre Bakary Gassama, qui est du ressort de la commission d’arbitrage de la Fifa présidée par l’Italien Pierluigi Collina et  non pas de la commission de discipline ».

Pour rappel, la FAF avait, sur recommandations de ses conseils juridiques, déposé une requête auprès de la FIFA pour faire examiner le dossier de réclamation introduit sur l’arbitrage de la rencontre, par la commission d’arbitrage de la FIFA, seul organe de cette instance habilité à juger l’impartialité de l’arbitre du match. La FAF avait indiqué que « cette demande était motivée par le fait que le dossier de réclamation introduit s’appuie sur un argumentaire et des considérations techniques liées à l’arbitrage qui nécessitent un examen de la part d’une structure spécialisée ». La même source la fédération algérienne de football s’est appuyée dans son dossier sur la nécessité de revenir aux enregistrements vocaux qui ont eu lieu entre le directeur de jeu Gassama et les arbitres de l’assistance vidéo à l’arbitrage (VAR).

Ceci étant, un membre du bureau fédéral de la FAF avait indiqué que : « dans le cas où le verdict attendu ne sera pas favorable à l’équipe nationale, la FAF est disposée à saisir le Tribunal arbitral du Sport (TAS) de Lausanne ».
Il y a lieu de rappeler que la commission de discipline de la FIFA a infligé une amende de 3000 francs suisses (2929 euros) pour « jets de projectiles et utilisation de fumigènes ».

LIRE AUSSI:   Barrages Mondial 2022 : Le Nigéria sanctionné par la FIFA
Avatar de Merzak Tigrine
Juriste de formation (licence en droit) et études en interprétariat (français-allemand-arabe). Journaliste (27 ans) au quotidien algérien Liberté. Couverture de trois jeux olympiques (Atlanta 1996, Athènes 2004 et Pékin 2008), et championnat du monde d'athlétisme (Edmonton 2001), jeux africains Harare 1995.
Nos recommandations: