Barrages Mondial 2022 / Afrique: Alain Giresse « … les tirages au sort sont là et c’est 5 finales »

Au lendemain du tirage au sort des matchs de barrage devant déterminer les 5 représentants africains au prochain Mondial Qatar 2022, Alain Giresse s’est prononcé sur les différentes rencontres qui se profilent au micro de Walid Bouaouich de Radio  Algérie. Pour celui qui a été sélectionneur de plusieurs équipes nationales africaines, il y aura 5 grandes finales à disputer.

Avatar de Trinité Singbo Par 23/01/2022 - 23:28
Barrages Mondial 2022 / Afrique: Alain Giresse « … les tirages au sort sont là et c’est 5 finales » 14 July 2019, Egypt, Cairo: Tunisia's national team coach Alain Giresse ahead of the 2019 Africa Cup of Nations semi-final soccer match between Senegal and Tunisia at the 30 June Stadium. Photo: Gehad Hamdy / PictureAlliance / Icon Sport

C’est en bon connaisseur du football africain que Alain Giresse a répondu aux questions du journaliste Algérien. Ayant parcouru plusieurs équipes nationales africaines, l’ex international français en sait suffisamment.

« J’avais déjà affirmé qu’après la phase de poules en qualification, ça va être 5 finales qui allaient se présenter pour la qualification à la Coupe du monde. On voit bien que les tirages au sort sont là et c’est 5 finales évidemment. », a fait savoir Alain Giresse.

Eliminée de manière précoce de la CAN, l’Algérie est très attendue. Pour composter son billet, il va falloir se défaire du Cameroun, un adversaire qu’elle n’a jamais battu. Et pour y arriver, Alain Giresse pense qu’il faudrait se remobiliser. « La particularité pour ces barrages, c’est qu’ils viennent après une compétition qu’est la CAN qui peut laisser des traces heureuses ou malheureuses. Chaque équipe devra tenir compte de cela pour se relancer ou pour affronter ce match là. Et pour l’Algérie, le but c’est de mettre de côté cette malheureuse CAN pour se remobiliser et oublier que tout d’un coup il y a cette déception », a lâché Alain Giresse.

« On n’a pas reconnu cette équipe-là (à la CAN). Le talent est toujours là, mais le collectif n’a pas pu s’exprimer, pourtant les chiffres, les statistiques sont en faveur de l’Algérie. Malheureusement, rien n’a tourné, on a senti une équipe qui n’était pas à l’aise, qui manquait de rythme, des joueurs qui souffraient sur le terrain… Maintenant, il faut l’accepter, l’assumer, se remobiliser, chacun doit être conscient que ce sont de choses qui arrivent dans le football, mais ce n’est pas pour ça que la valeur même de l’équipe, le potentiel est remise en cause, à condition de se remobiliser et de se remettre vers cet objectif contre le Cameroun. » a conclu l’ancien sélectionneur de la Tunisie au micro de notre confrère  Walid Bouaouich.

Avatar de Trinité Singbo
Trinité Singbo est un rédacteur web béninois qui travaille depuis 2019 pour africafootunited.com. Scénariste et réalisateur de formation, il a suivi également des formations en journalisme. Il est passionné du sport en général. Son club de cœur au Bénin est Dragons FC de l'Ouémé.
Nos recommandations: