Barrages Mondial 2022: Abdeslam Ouaddou « La RDC ne viendra au Maroc pas la fleur au fusil »

La grosse attraction au Maroc présentement sur le plan footballistique est la manche retour des barrages du Mondial 2022. Et même loin de leur pays, les marocains suivent de très près cette actualité. C’est aussi le cas de Abdeslam Ouaddou, l’ancien capitaine des Lions de l’Atlas qui s’est prononcé au micro de africafootunited.com à la veille de ce match décisif face à la RDC.

Avatar de Trinité Singbo Par 29/03/2022 - 00:52
Barrages Mondial 2022: Abdeslam Ouaddou « La RDC ne viendra au Maroc pas la fleur au fusil » Abdeslam OUADDOU - 28.06.2010 - Reprise de l'entrainement de Nancy - Centre de formation Michel Platini de la Foret de Haye

Auteurs d’un nul in extremis en RDC le vendredi 25 mars dernier, les Lions de l’Atlas s’en sortent bien de l’enfer du stade des Martyrs, au terme d’une rencontre au cours de laquelle les Marocains étaient en difficulté, surtout en première période où les Léopard ont été dominateurs. Interrogé par nos soins, Abdeslam Ouaddou nous a livrés son analyse sur ce premier match qui a plutôt réussi aux Marocains. « J’ai trouvé que c’était un match dans lequel chaque équipe a eu sa mi-temps de domination. Il y avait une équipe du Maroc assez timorée en première période alors qu’elle avait les atouts pour prendre le jeu à son compte. Je peux aussi comprendre la sécurité de Vahid puisqu’il avait un match retour. Mais avec un peu plus d’ambition dans le jeu, sans bien évidemment perdre son équilibre, le Maroc aurait pu plier l’affaire », a laissé entendre Ouaddou.

Le premier acte étant passé, place est laissée désormais au match décisif. Un match qui ne sera pas une partie de gâteau pour aucune des équipes avouent celui qui dirige la barre technique de Loto-Popo en Super Ligue Pro béninoise. Pour commencer, il fait l’éloge des Léopards. « Je dois vous avouer que cette équipe de la RDC a des individualités offensives qui peut déséquilibrer n’importe quelle grande équipe africaine », a-t-il signifié avant de donner la tactique que pourrait adopter Vahid Halilhodzic pour ne pas rentrer dans le piège des Kinois. « Le Maroc devra très tôt lancer ses offensives par un bloc équipe haut et mettre une très haute intensité dans la circulation du ballon et la vitesse de transmission avec une très grande mobilité pour amener le danger par les côtés. De plus ils pourront aussi diversifier leurs attaques placées grâce à ses milieux et excentrés, qui vont user de la création d’espaces des attaquants dans lesquels les milieux pourront se projeter dans la verticalité bien évidemment avec une très bonne synchronisation entre le passeur et les receveurs. Il faudra opter pour ces principes de jeu puisqu’ils risquent d’avoir un bloc équipe compact parfois médian, parfois bas. La RDC ne viendra pas la fleur au fusil, ils vont être très solide et patient puisqu’ils ont les joueurs pour procéder en attaques rapides. C’est pour cela que ce résultat n’est pas une si bonne chose pour le Maroc, c’est un résultat assez compliqué à gérer », a fait savoir l’ancien capitaine de la maison Lions de l’Atlas.

LIRE AUSSI:   Recours de l'Algérie contre l'arbitrage de Bakary Gassama : Suite...et fin, ou suite... et pas fin ?

Le public aura également un grand rôle à jouer ce mardi à en croire Ouaddou. « L’arme fatale que détiendra le Maroc est le public de Casablanca, l’un des meilleurs et plus chaud au monde.  C’est à double tranchant si les hommes de Vahid arrivent très tôt à impulser le rythme par une maîtrise collective impeccable avec des situations de but ils vont se mettre le public dans la poche. En revanche c’est un public chauvin qui n’acceptera pas l’approximation technique il peut toutefois se retourner contre l’équipe. Je ne l’espère vraiment pas parce que je peux vous assurer qu’aucune équipe ne résiste psychologiquement. Ça pourrait être un avantage pour la RDC. »

Pour terminer, il n’a pas manqué de faire un clin d’œil à l’arbitrage. « Pour le fair play et le développement du football africain, j’attends aussi un arbitrage impartial car nous avons assisté à des rencontres comme contre les Comores c’était tout simplement une honte pour le football.  Le Maroc a une position de leader en Afrique en terme de développement du football africain, je souhaiterais que l’arbitrage au Maroc soit aussi exemplaire. »

 

 

Avatar de Trinité Singbo
Trinité Singbo est un rédacteur web béninois qui travaille depuis 2019 pour africafootunited.com. Scénariste et réalisateur de formation, il a suivi également des formations en journalisme. Il est passionné du sport en général. Son club de cœur au Bénin est Dragons FC de l'Ouémé.
Nos recommandations: