eGljlUKnHccTfPXAD2yh Athlétisme -le TAS donne raison à l'IAAF, Caster Semenya déboutée

Athlétisme -le TAS donne raison à l’IAAF, Caster Semenya déboutée

Publié le : / Par

À l’issue du procès, le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) à donné raison à la Fédération Internationale d’Athlètisme (IAAF) en validant son nouveau règlement qui oblige les athlètes hyperandrogènes à prendre des médicaments pour faire baisser leur taux de testostérone avant de pouvoir compétir aux épreuves internationales allant de 400 mètres au 1000 mètres. 

Dans le soucis de préserver l’équité de la compétition féminine, la Fédération Internationale de l’Athlètisme avait plaidé en demandant aux athlètes présentant des niveaux de testostérone masculins, de réduire leur taux de testostérone avant une compétition. Une décision qui n’a pas reçu l’assentiment de la championne Sud africaine Caster Semenya et qui a donc plaidé pour la tolérance envers les athlètes présentant des variations génétiques. Mais au finish, elle aura été déboutée. Le TAS la plus haute juridiction en matière sportive qui a émis de sérieuses préoccupations au sujet de la future application pratique de ce règlement, a toutefois rejeté le recours de la Sud africaine qui malheureusement se retrouve dans ce cas avec la burundaise Francine Nyonsaba et la kényane Margaret Wambui