Non classé

Athlétisme – Kenya : Les athlètes juniors sont essentiels pour gagner la guerre contre le dopage, selon Tuwei

Le président d’Athletics Kenya, Jack Tuwei, s’est exprimé sur un sujet sensible qu’est le dopage lors d’un séminaire circonstanciel. Tuwei estime que les athlètes juniors sont essentiels pour gagner la guerre contre le dopage au Kenya.

Avatar de Honoré Lemou Par 23/01/2022 - 16:39
Athlétisme – Kenya : Les athlètes juniors sont essentiels pour gagner la guerre contre le dopage, selon Tuwei

Classé dans la catégorie la plus élevée en dopage sensible en 2018 par l’Unité d’intégrité de l’athlétisme, Athletics Kenya (AK) mène la lutte contre ce fléau, cette fois-ci, en choisissant comme cible les plus jeunes athlètes. Tuwei a déclaré avoir interagi avec de nombreux jeunes, et était impressionné par leur désir de s’entraîner et d’épouser l’idée de non dopage dans l’athlétisme au Kenya.

« Quand j’ai parlé au groupe junior, c’est-à-dire les moins de 18 ans et les moins de 20 ans, j’ai été impressionné par le fait qu’ils sont prêts à en parler librement. Cela montre leur volonté d’apprendre et un aveu que c’est (le dopage) une erreur et sont prêts à s’en débarrasser. Nous devons éradiquer ce truc une fois pour toutes parce que nous sommes restés trop longtemps dans la catégorie A. Nous avons fait des progrès comme vous pouvez le voir l’année dernière, il y a eu peu de cas de dopage. Nous avons travaillé avec divers acteurs de la guerre contre le dopage, y compris l’ADAK qui a très bien coopéré avec nous », a déclaré Tuwei.

Ce séminaire répond en effet à une exigence de l’Agence mondiale antidopage, qui exige que les athlètes soient informés des règles antidopage, y compris la liste mise à jour des substances interdites.

Nos recommandations: